Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Etats-Unis : les fusillades policières mortelles baissent, mais celles qui ne sont pas enregistrées sont bien plus nombreuses

NEW YORK, 6 décembre (Xinhua) — Bien que l’usage de la force par la police fasse l’objet d’un examen plus approfondi et que des millions de dollars soient dépensés pour encourager les forces de l’ordre locales à faire état de ces données, le nombre de fusillades policières mortelles enregistrées par le gouvernement fédéral américain baisse chaque année, a rapporté mardi le Washington Post.

Même si les registres fédéraux indiquent que les tirs meurtriers de policiers sont en baisse dans le pays depuis 2015, la base de données « Fatal Force » du quotidien montre le contraire : les policiers ont tiré sur et tué plus de personnes chaque année, atteignant un record en 2021 avec 1.047 décès, indique l’article.

« La base de données du FBI ne contient qu’environ un tiers des 7.000 fusillades policières mortelles survenues au cours de cette période, alors qu’elle en contenait la moitié lorsque le Post a commencé à suivre l’évolution de la situation », précise l’article.

Les fusillades mortelles commises par des policiers d’au moins 2.250 services de police et de shérifs sont absentes des dossiers fédéraux des sept dernières années, selon une analyse de la base de données tenue par le journal, qui a commencé à suivre ces meurtres en 2015.

« Les données exclues ont donné une image trompeuse de l’usage de la force par la police, ce qui complique les efforts de responsabilisation », souligne le quotidien américain.

Les données incomplètes masquent également une discrimination raciale à l’égard de certaines des personnes tuées par la police qui est plus marquée que ne le suggèrent les données fédérales, ajoute le journal.

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS