Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les Américains d’origine asiatique signalent près de 3.800 incidents haineux en un an, selon un rapport

Aux Etats-Unis, les Américains d’origine asiatique ont signalé près de 3.800 incidents haineux en moins d’un an, soit depuis le début de la pandémie de COVID-19, révèle un rapport publié mardi par une coalition de groupes asio-américains.

Ce rapport a été publié par « Stop Asian American Pacific Islander (AAPI) Hate », l’un des principaux agrégateurs d’incidents visant les Américains d’origine asiatique pendant la pandémie. Le centre de signalement de Stop AAPI Hate a été lancé le 19 mars 2020.

Du 19 mars 2020 au 28 février 2021, le centre a enregistré un total de 3.795 incidents de racisme anti-asiatique à travers le pays. Les discriminations signalées vont du harcèlement verbal à la violation des droits civils en passant par l’évitement, les agressions physiques et le harcèlement en ligne.

Le harcèlement verbal (68,1%), l’évitement (20,5%) et les agressions physiques (11,1%) constituent les trois principaux types d’incidents signalés, selon le rapport.

Le rapport montre également que les femmes avaient signalé 2,3 fois plus d’incidents haineux que les hommes, et que les Chinois étaient le principal groupe ethnique à se dire exposé à la haine (42,2%), suivis par les Sud-Coréens (14,8%) et les Vietnamiens (8,5%).

Les entreprises sont le principal lieu de discrimination (35,4%), suivies par la rue (25,3%) et les parcs publics (9,8%). Les incidents en ligne représentent 10,8% du total des incidents, selon le rapport.

« Le nombre d’incidents haineux signalés à notre centre ne représente qu’une fraction du nombre d’incidents qui se produisent réellement, mais il montre à quel point les Américains d’origine asiatique sont exposés à la discrimination », ont noté les auteurs du rapport.

« Nous ne devons pas laisser la haine anti-asiatique être l’héritage du COVID-19 ou de la dernière administration américaine, mais c’est exactement ce qui se passera si nous n’exigeons pas des mesures concrètes », a déclaré Russell Jeung, co-fondateur de Stop AAPI Hate et professeur d’Etudes asio-américaines à l’Université d’Etat de San Francisco.

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS