Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Chrétiens persécutés aujourd’hui

L’année dernière, la persécution a de nouveau augmenté partout dans le monde, même dans des régions jusque-là relativement libres en Asie, en Amérique latine et en Afrique subsaharienne. Voici les grandes tendances qui ressortent de l’Index mondial de persécution 2015.

La persécution s’est accrue surtout dans des pays africains, en particulier au sud du Sahara.

La principale cause en est l’extrémisme islamiste. L’Afrique subsaharienne et le Moyen-Orient sont les régions les plus touchées par l’islamisme. Même des pays à majorité chrétienne sont plus affectés que jamais. Les acteurs ne sont pas seulement des djihadistes violents comme Boko Haram, mais aussi des islamistes qui s’infiltrent imperceptiblement dans toujours plus de domaines de la société. Huit des douze pays de l’index où la persécution a augmenté se situent en Afrique. Les plus fortes aggravations s’observent au Kenya, à Djibouti, en Tanzanie et aux Comores.

Le triste record de la persécution en Afrique reste aux mains de la Somalie. Le Soudan et l’Erythrée se trouvent à nouveau dans les dix premiers de l’index, et le Nigeria y fait son entrée pour la première fois.

Le taux de persécution a augmenté dans le monde entier.

C’est ce qui ressort des valeurs plus élevées constatées dans les cinq domaines sur lesquels nous mesurons les formes plus subtiles de persécution telles que les tracasseries et les pressions: vie privée, vie de famille, vie sociale, vie civile et vie ecclésiale. Le niveau de violence est globalement resté le même, sauf dans des pays comme l’Irak, la Syrie et le Nigeria. Pour la première fois, la persécution est qualifiée d’absolue dans trois pays: La Corée du Nord, la Somalie et l’Irak.

La situation s’est encore péjorée en Asie.

Douze des 50 pays de l’index se trouvent en Extrême-Orient. A l’exception du Laos et du Sri Lanka, la situation s’est aggravée partout, et même très fortement en Chine, en Inde et en Malaisie. L’Inde atteint un rang plus élevé que jamais.

Les principaux responsables de la persécution sont souvent les autorités, mais aussi des dirigeants religieux, notamment hindous et bouddhistes, qui se sentent menacés par la croissance de l’Eglise. En Chine, dans la région de Wenzhou, des dizaines d’églises ont été attaquées, des bâtiments ont été détruits et environ 300 croix ont été enlevées. L’évolution est inquiétante en Malaisie, où la dégradation de la situation risque de se poursuivre.

L’Amérique latine se fait de nouveau remarquer.

Le Mexique est le plus haut placé des nouveaux venus. La Colombie a certes amélioré son rang, mais dans plusieurs domaines la situation s’est aggravée, notamment celui de la violence. Des pays comme Cuba, la Bolivie et le Venezuela sont cause d’inquiétude, même s’ils ne figurent pas sur l’index. La raison principale tient au fait que des Etats politiquement faibles laissent le champ libre à des groupes criminels (guérilla, trafiquants de drogue), qui se montrent sans pitié face aux chrétiens qui leur résistent.

L’extrémisme islamiste est de loin le principal moteur de la persécution.

Dans 40 des 50 pays de l’index, voire 18 des 20 premiers, le principal responsable est l’extrémisme islamiste, que ce soit par la violence ou par des moyens plus discrets.

L’influence de l’Etat islamique entraîne une radicalisation des musulmans du Moyen-Orient.

Des groupes se réclamant de l’Etat islamique se propagent dans plusieurs pays, comme la Jordanie, le Liban, la Cisjordanie et Gaza. Cela aggrave le danger pour les chrétiens locaux et d’autres minorités. Des musulmans jusque-là modérés se radicalisent pour ne pas passer pour des hérétiques aux yeux des extrémistes. La pression s’accroît sur les chrétiens, surtout ceux d’origine musulmane.

Pour plus d’information sur le Dimanche de l’Eglise Persécutée, visitez le site www.persecution.ch

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS