Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le pasteur Kong Hee de la « City Harvest Church » se défend de vivre une vie luxueuse

Le pasteur Kong Hee, responsable de l’une des plus grandes églises de l’Asie, l’église « City Harvest Church » de Singapour, s’est défendu des accusations de fraude concernant son église et de vie luxueuse qu’il mènerait avec sa famille. Explications

Dans un article paru dans la revue « The Straits Times » apparaît la description de l’intérieur d’un appartement en vente à 10 millions de dollars de Singapour où le pasteur vivrait avec sa famille. Selon un « investisseur » anonyme cité par cette source, l’agence immobilière qui vendait l’appartement aurait fait une offre en disant que s’il achetait la propriété, le propriétaire (à savoir le pasteur Kong Hee) lui permettrait de faire un tour sur son yacht.

L’investisseur a également déclaré:

«La maison est décorée avec des meubles de qualité et des équipements haut de gamme. Il me donne l’impression que le propriétaire sait comment profiter de la grande vie.»

Le pasteur s’est défendu en déclarant dans un communiqué édité sur Facebook ainsi que sur le site de l’église que les allégations le concernant étaient « trompeuses et exagérées ». Il a expliqué que l’appartement décrit dans cet article était seulement une « résidence temporaire » pour lui et sa famille et qu’ils ont été « honorés » de pouvoir y rester. Il a également nié vivre une vie luxueuse tout en disant ne jamais avoir possédé un yacht.

Le pasteur Kong Hee, qui a fondé la « City Harvest Church »en 1989 avec son épouse Sun Ho, est par ailleurs jugé pour avoir détourné, avec quatre autres membres, près de 50 millions de dollars de Singapour (soit 23,8 millions de £) des fonds de l’église pour soutenir la carrière musicale de Sun Ho.

Les 6 hommes ont vigoureusement nié ces allégations en disant que tout l’argent recueilli l’a été grâce à un système de caution qui a depuis été remboursé.

Ils ont également fait valoir le fait qu’un ministère musical était un moyen légitime d’aider à répandre l’évangile parmi les non-croyants, une stratégie habituelle utilisée dans les églises occidentales, mais beaucoup moins familière dans l’Est. Le procès, qui a duré deux ans, reprendra en septembre.

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS