Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Eglise ACER est-elle une secte ?

D’anciens fidèles ont contacté “RMC s’engage avec vous” en évoquant des dérives sectaires au sein de l’Église ACER (Assemblée Chrétienne pour l’Évangélisation et le Réveil). La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) aurait reçu une vingtaine de signalements à propos de l’Église ACER, selon RMC qui précise que “le groupe ciblerait plus particulièrement les jeunes et notamment les mineurs” et que le pasteur principal se fait appeler “l’apôtre”. Suite à ces révélations, certains internautes n’hésitent plus à qualifier de secte cette église qui fait pourtant partie des membres de la Fédération Protestante de France.

L’Eglise ACER est-elle une secte ?

Non, l’Eglise ACER n’est pas une secte pour la simple raison qu’il n’y a pas en droit français de définition juridique de la secte, pas plus qu’il n’y a de définition de la religion. Respectueux de toutes les croyances et fidèle au principe de laïcité, le législateur s’est toujours refusé à définir les notions de sectes et de religions, afin de ne pas heurter les libertés de conscience, d’opinion et de religion garanties par les textes fondamentaux que sont la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, la Constitution française du 4 octobre 1958 et la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat (voir ces textes). Pour autant, tout n’est pas permis au nom de la liberté de conscience ou de la liberté de religion. La loi fixe des bornes qui sanctionnent les abus de ces libertés, sous le contrôle du juge.

L’absence de définition de la secte n’efface pas la réalité de l’existence de victimes des dérives de certains mouvements sectaires. A défaut de définir juridiquement ce qu’est une secte, la loi réprime tous les agissements qui sont attentatoires aux droits de l’homme ou aux libertés fondamentales, qui constituent une menace à l’ordre public, ou encore qui sont contraires aux lois et aux règlements, commis dans le cadre particulier de l’emprise mentale.

La notion de dérive sectaire n’est pas non plus définie par la loi. Sur la base de l’expérience de la Miviludes, qui reçoit quelques 2 000 signalements par an, la dérive sectaire peut être définie comme étant un dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui porte atteinte à l’ordre public, aux lois ou aux règlements, aux droits fondamentaux, à la sécurité ou à l’intégrité des personnes. Elle se caractérise par la mise en œuvre, par un groupe organisé ou par un individu isolé, quelle que soit sa nature ou son activité, de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société.

Il s’agit en réalité d’un concept opératoire, permettant de déterminer un type de comportement bien précis qui appelle une réaction de la part de la puissance publique. Son approche est à la fois pragmatique et textuellement encadrée.

Pragmatique, car c’est sur la base de critères précisés par plusieurs commissions d’enquêtes parlementaires qu’a été élaboré un faisceau d’indices permettant de caractériser l’existence d’un risque de dérive sectaire :

- la déstabilisation mentale,
- le caractère exorbitant des exigences financières,
- la rupture avec l’environnement d’origine,
- l’existence d’atteintes à l’intégrité physique,
- l’embrigadement des enfants,
- le discours antisocial,
- les troubles à l’ordre public,
- l’importance des démêlés judiciaires,
- l’éventuel détournement des circuits économiques traditionnels,
- les tentatives d’infiltration des pouvoirs publics.

Un seul critère ne suffit pas pour établir l’existence d’une dérive sectaire et tous les critères n’ont pas la même valeur. Le premier critère (déstabilisation mentale) est toutefois toujours présent dans les cas de dérives sectaires.

Accusation de dérives sectaires à l’encontre de l’Eglise ACER

D’anciens membres de l’Eglise ACER ont contacté « RMC s’engage avec vous », qui aident ses auditeurs à trouver des solutions aux questions et problèmes du quotidien, en évoquant des dérives sectaires au sein de cette communauté de 2000 fidèles dirigée par Alain Patrick Tsengue.

RMC affirme que la vitrine de l’ACER « se trouve à Montreuil, en banlieue parisienne, où se déroulent de grandes messes autour d’un personnage qui se fait appeler ‘l’apôtre' ».

Il convient de souligner que la célébration publique d’un culte protestant n’est pas une messe comme dans l’Eglise catholique, où on peut donc distinguer trois étapes dans la signification de missa : renvoi et prières finales d’une célébration, célébration d’un service liturgique en son entier et particulièrement célébration de la Parole ou d’un office, messe en tant que célébration de l’Eucharistie.
Le fait de se faire appeler « apôtre » est compréhensible. La Bible dit que le Seigneur Jésus-Christ a établi « les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs » (Ephésiens 4:11).

Le mot apôtre dérivé du grec apostolos (du verbe apostelleïn =envoyer). Il est appliqué aux hommes que Dieu a envoyés prêcher l’Evangile au monde et à ceux qui sont envoyés en mission par les églises (2 Corinthiens 8:23).

D’après les informations de RMC, la Miviludes aurait déjà reçu une vingtaine de signalements décrivant un “isolement”, des périodes de “jeûne imposé”, “d’importants investissements financiers” forcés et des “ruptures familiales”.

TOUS DON FAIT AUX ÉGLISES ACER EST UN ACTE LIBRE ET VOLONTAIREQUE CHACUN DONNE COMME IL L'A RÉSOLU EN SON COEUR, SANS TRISTESSE NI CONTRAINTE, CAR DIEU AIME CELUI QUI DONNE AVEC JOIE 2 CORINTHIENS 9.7

TOUS DON FAIT AUX ÉGLISES ACER EST UN ACTE LIBRE ET VOLONTAIRE QUE CHACUN DONNE COMME IL L’A RÉSOLU EN SON COEUR, SANS TRISTESSE NI CONTRAINTE, CAR DIEU AIME CELUI QUI DONNE AVEC JOIE 2 CORINTHIENS 9.7

En parcourant des centaines de commentaires en lien avec le reportage de RMC, nous avons constaté que les membres de l’Eglise ACER sont plutôt heureux d’appartenir à cette communauté chrétienne protestante.

Les enveloppes de collecte des dons distribuées aux donateurs potentiels ne comportent aucun caractère contraignant.

Il est important de rappeler que l’Église ACER est membre de la Communauté des Églises d’expression africaine en France (CEAF), elle-même membre de la Fédération protestante de France (FPF). Cette dernière n’agit pas directement en première instance sur l’Église locale d’un membre. Elle préfère accompagner les Unions d’Églises membres afin qu’elles soient à même de détecter des dérives de comportements parmi leurs églises et y remédier.

La Communauté des Églises d’expression africaine en France a contacté le responsable de l’Assemblée Chrétienne pour l’Évangélisation et le Réveil afin qu’il soit auditionné par son Conseil. Ce dernier appréciera les suites à donner à cette audition.

En attentant les conclusions de l’enquête en cours, l’Eglise ACER est toujours présumée innocente.

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS