Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les chrétiens vivent dans la peur en Inde

Les chrétiens sont soumis à une pression croissante en Inde, où le nationalisme hindou prend de plus en plus d’ampleur. L’objectif avoué du parti au pouvoir Bharatiya Janata Party (BJP) consiste à faire de l’Inde un pays entièrement hindou d’ici à 2021.

L’Inde est en pleine phase d’expansion économique. Entre 2015 et 2016, la croissance du produit intérieur brut (PIB) du pays a été de 7,6 %. L’Inde figure parmi les pays les mieux classés sur le plan économique. Mais l’évolution de l’économie ne peut pas être mise en corrélation avec la situation inquiétante des chrétiens dans ce pays.

Les chrétiens vivent dans la peur

En apparence, les chrétiens semblent de moins en moins menacés en Inde, puisqu’aucune attaque mortelle de l’ampleur des massacres de 2008 100 qui avaient coûté la vie à 100 chrétiens au Kandhamal n’est à déplorer. Mais l’avocate Me Arora met en garde : « Le chaudron est en ébullition ! » Avec le soutien de Solidarité Chrétienne Internationale, son équipe de juristes soutient dans tout le pays les communautés chrétiennes qui ont été attaquées par des foules hindoues en furie. Elle témoigne : « De nombreux chrétiens vivent dans la peur continuelle d’être agressés. »

Les chrétiens doivent se battre contre l’oppression

En Inde, les chrétiens vivent dans le collimateur du nationalisme hindou. Environ 219 agressions de nationalistes hindous contre les chrétiens ont été recensées en 2016 et 123 d’entre elles ont donné lieu à des manifestations de violence. Les attaques contre les chrétiens ont augmenté dans les États fédéraux tels le Chhattisgarh, où l’évolution est inquiétante.

Certes, les attaques perpétrées contre les chrétiens d’Inde n’ont que rarement des conséquences mortelles, mais Me Arora met en garde qu’un massacre tel celui qui a eu lieu au Kandhamal peut se reproduire n’importe quand et n’importe où en Inde. La situation est explosive, poursuit-elle :

« Un incident mineur – par exemple un coup donné par inadvertance par un chrétien à la tête d’un hindou lors d’une rencontre sportive – pourrait provoquer un épisode violent. De même, des propos critiques à l’égard de l’hindouisme peuvent entraîner la mort. »

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS