Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Renforcer les chrétiens à Bassora, en Irak

À Bassora, la troisième plus grande ville d’Irak, les chrétiens sont menacés d’extinction. C’est pourquoi la Solidarité Chrétienne Internationale les soutient depuis peu. En février 2024, la responsable de Christian Solidarity International (CSI) pour le Moyen-Orient a visité le travail sur place qui commence à porter ses fruits. L’exemple du jeune chrétien Ziyad en témoigne.
Ces dernières années, le travail de CSI en Irak s’est surtout concentré sur le nord du pays et à Bagdad. Ceci notamment en raison du nettoyage religieux par les extrémistes sunnites d’Al-Qaïda et la milice terroriste État islamique (EI) ainsi que la discrimination par d’autres groupes.

JE FAIS UN DON

Les chrétiens irakiens sont sous pression. Cela vaut également pour le bastion chiite de Bassora, au sud du pays. Cette ville portuaire et métropole économique d’environ 1,4 million d’habitants a été l’un des principaux théâtres d’opérations de la guerre entre l’Irak et l’Iran (1981-1989) et de la première guerre du Golfe de 1991. Auparavant, environ 2 500 familles chrétiennes vivaient dans la région de Bassora. Aujourd’hui, elles ne sont plus que quelque 350.

« Actuellement, il n’y a que peu d’établissements d’enseignement chrétiens dans la ville : trois jardins d’enfants, trois écoles maternelles et une école primaire », rapporte notre personne de contact sur place, le prêtre chaldéen Imad Aziz al-Banna.

Neuf des dix-sept églises de Bassora sont fermées et deux sont gravement endommagées. La cathédrale chaldéenne de la Vierge Marie, construite en 1907 et récemment rénovée, est l’Église active la plus grande de la ville. « Elle met à disposition des logements à bas prix dans les bâtiments environnants. Certaines des familles que nous soutenons y vivent », raconte la responsable CSI pour le Moyen-Orient.

En février 2024, elle s’est rendue à Bassora pour visiter nos programmes avec notre organisation partenaire Hammurabi et le pasteur Imad Aziz al-Banna. Même si la situation à Bassora est relativement tranquille, il y a régulièrement des chrétiens qui quittent la ville à cause de la discrimination quotidienne et de la situation économique difficile.

Un jeune chrétien se mobilise

Pas de doute : les chrétiens qui ne sont pas partis ont besoin d’aide pour pouvoir rester dans leur patrie. CSI soutient une vingtaine de veuves et dix étudiants issus de familles pauvres et prend en charge les frais de scolarité et de transport pour des jeunes. À cela s’ajoutent un fonds pour les urgences médicales et le financement initial d’un petit commerce comme l’atelier d’aluminium de Ziyad.

Dans son atelier à domicile, Ziyad fabrique des meubles en aluminium qu’il vend ensuite à Bassora et dans les environs. « Même le mobilier de ma maison est principalement de ma propre création », raconte-t-il avec une fierté justifiée. C’est avec plaisir qu’il présente sa dernière invention à la responsable CSI : un réchaud à gaz portable. « Ma femme l’utilise. »

Grâce à la vente de ses appareils et de ses meubles en aluminium, Ziyad espère joindre les deux bouts.

Selina Messmer

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS