Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Un couple au service des chrétiens persécutés

Depuis 2011, Monica Kahancová dirige la filiale tchèque de CSI. Elle peut compter sur le soutien de son mari Julius. Cette mère de six enfants s’engage corps et âme pour mieux faire connaître la persécution des chrétiens dans le monde à ses concitoyens qui sont réputés pour être les plus athées d’Europe.
Comme mon mari Julius, j’ai étudié la biochimie à l’université de Prague. J’ai ensuite été femme au foyer pendant vingt-trois ans et je me suis occupée de nos six enfants.

JE FAIS UN DON

La branche tchécoslovaque de CSI a été créée en 1990 après la chute du communisme dans le bloc soviétique. Mon père, František Kopečný, a participé à sa fondation et il l’a dirigée jusqu’en 2011. En raison de son âge avancé, il souhaitait passer le flambeau et comme j’ai baigné dans cet environnement pendant une bonne partie de ma jeunesse, il s’est naturellement tourné vers moi.

Je suis la seule collaboratrice de CSI en République tchèque. Je m’occupe entre autres des contributions financières que nous recevons de la part des généreux donateurs du pays et qui sont ensuite utilisées pour des programmes CSI dans le monde entier.

Avec une équipe de bénévoles, notamment mon mari Julius, nos enfants et leurs amis, nous informons au sujet des activités de CSI sur notre site internet, sur Facebook et dans notre bulletin imprimé que nous envoyons à 1 600 adresses de personnes qui nous soutiennent et d’Églises, que ce soit en Tchéquie ou en Slovaquie. Là-bas, la distribution de la lettre d’informations est assurée par nos amis, M. et Mme Peterc. Nous organisons également des conférences pour les écoles et les Églises.

J’ai de la peine à supporter les tristes nouvelles concernant nos frères et sœurs dans la foi. D’un autre côté, ce qui se passe montre clairement que la solidarité avec les chrétiens persécutés est vraiment nécessaire dans le monde d’aujourd’hui.

La République tchèque est considérée comme le pays le plus athée d’Europe. Ici, peu de monde réalise la situation difficile des chrétiens dans le monde. Les médias mainstream ne s’intéressent pas au thème de la persécution des chrétiens dans une société libérale laïque, raison pour laquelle le travail de CSI dans ce domaine est indispensable.

En République tchèque, nous savons très bien à quoi peut ressembler la persécution des chrétiens, car nous l’avons nous-mêmes vécue pendant le régime communiste totalitaire. Nous sommes conscients que la liberté de religion ne va pas de soi, quand bien même il s’agit d’un droit fondamental naturel de l’être humain. Or ce droit peut facilement se perdre, même en Occident.

Monica Kahancová, directrice de CSI-Tchéquie

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS