Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Jeunesse EE-SIM: Le choix du conjoint – Couple Emmanuel et Agathe LANKOANDE

A l’occasion de la journée de la Jeunesse EE/SIM, l’Eglise de Goudrin a organisé le samedi 25 mai 2024, un enseignement sur le thème : « Le choix du conjoint ».  Objectif, outiller les jeunes (plus des 2/3 des membres de l’église) qui aspirent au mariage à comprendre les enjeux d’un choix éclairé basé sur les principes bibliques. Cet enseignement a été livré par le couple Emmanuel & Agathe LANKOANDE, conseillers conjugaux de l’église de Goudrin.

JE FAIS UN DON

« Comment trouver mon âme sœur ou l’os de mes os ? », une telle question, beaucoup de jeunes se la pose de nos jours. En effet, après la première décision importante de l’homme qui consiste à accepter Jésus dans sa vie, la deuxième décision qu’il est amené à effectuer durant son existence est de choisir un(e) conjoint(e). Tandis que ladécision d’accepter Jésus dans sa vie a des conséquences éternelles, celle de choisir son époux (se) a des conséquences pour toute la vie sur la terre car le mariage est une relation de vie. Aussi, prendre cette question à la légère peut avoir des conséquences graves pour les époux et pour leurs futurs enfants, tel est le décor qui a été planté sur cette thématique d’actualité ayant réuni une quarantaine de jeunes de l’église de Goudrin.

"Se marier par intérêt est préjudiciable à une vie de couple épanouie selon le plan de Dieu", de l'avis de la conseillère conjugale Mme LANKOANDE Agathe.

« Se marier par intérêt est préjudiciable à une vie de couple épanouie selon le plan de Dieu », de l’avis de la conseillère conjugale Mme LANKOANDE Agathe.

Dans leur enseignement, le couple LANKOANDE a d’abord défini le mariage comme étant « une institution de Dieu qui a pour socle l’amour. Chaque aspirant au mariage doit le savoir : Il peut être une bénédiction merveilleuse, mais il peut être aussi une misère sans fin, « un enfer sur terre », ou encore un mariage où chacun vit de son côté sans aucun épanouissement à cause d’un mauvais choix. Bien que le mariage soit ordonné depuis le ciel, l’union est à vivre sur terre et cet engagement implique une lourde responsabilité de la part des conjoints. »  Pour les jeunes chrétiens, il est capitale de bâtir leur choix autour d’un certain nombre de principes bibliques à observer stricto sensu, ont conseillé les communicateurs. Selon eux, le 1er principe à prendre en compte est de comprendre la volonté de Dieu pour sa vie. Dans Jérémie 20 :11 déclare : «  Car je connais les projets que j’ai formés sur vous ? dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. » Dieu veut des mariages réussis et heureux pour ses enfants.

" un choix fondé sur les principes bibliques augure d'un mariage heureux " selon le Conseiller conjugal Emmanuel LANKOANDE.

« un choix fondé sur les principes bibliques augure d’un mariage heureux » selon le Conseiller conjugal Emmanuel LANKOANDE.

Le 2ème principe est de se lier avec une personne qui épouse votre vison, vos valeurs et votre foi : 2 corinthiens 6 :14 déclare : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? »

Le 3ème  principe est celui de rechercher à épouser une personne que vous aimez et qui aime Dieu ;

Le 4ème principe consiste à être patient et persévérant : il faut faire confiance à Dieu et persévérer dans la recherche dans la prière (Esaïe 40 :31)

Le 5ème principe est de rechercher la bénédiction des parents : les parents sont de précieux conseillers et intercesseurs qui ont des années d’expériences dans le mariage. Proverbes 1 :8-9 déclare : «  Mon fils, écoute l’instruction de ton Père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère ; car ‘est une couronne de grâce pour ta tête, et une parure pour ton cou. »

Au-delà de ces fondements spirituels, les conseillers conjugaux ont suggérés d’autres astuces qui permettent d’éclairer les jeunes dans le choix de leur futur conjoint :

  1. 1. Les 5 A: le choix du partenaire tient compte de l’Attraction (attirance physique, le teint, la taille, l’habillement, etc., de l’Admiration (pour la personnalité, le caractère), de l’Attachement (sommes-nous complémentaires?, compagnons?), de l’Amour (amour agape, divin, affectif,…)  pour la personne que l’on courtise et de l’Accord Divin (l’approbation ou la volonté de Dieu)
  2. 2. Les 5 maturités: le mariage concerne ceux qui sont arrivés à maturités et qui sont capables de former une unité familiale distincte et indépendante. Il y’a la maturité physique (capable de procréer), la maturité psychologique (capable de prendre des décisions), la maturité sociale (capable de prendre soin de la famille), la maturité émotionnelle (contrôle des émotions et du caractère) et la maturité spirituelle (partage de la même foi et vision familiale).
  3. 3. Les 5 compatibilités: elles permettent aux jeunes prétendants au mariage de connaître les forces et les faiblesses de chacun afin de pouvoir s’entraider plus tard. Ce sont :
  • – la compatibilité Physique : la physionomie, l’élégance, la corpulence, l’hygiène, etc. ;
  • – la compatibilité Intellectuelle : votre perception du monde, les niveaux d’études, éducation, communication et capacité à se comprendre ;
  • – la compatibilité Culturelle : vos habitudes, sensibilités et différences culturelles au niveau continental, national, régional, tribal, village, code d’éthique, etc. ;
  • – la compatibilité de la Personnalité : c’est la capacité à gérer vos émotions, les crises qui surviendraient dans les différents domaines de la vie ;
  • – la compatibilité Spirituelle : elle concerne la religion (chrétien, musulman, bouddhiste), les dénominations chrétiennes ou encore le degré d’engagement, à prendre en considération.
  1. 4. Les 4 temperaments:Le tempérament d’une personne est la manière dont cette personne répond ou réagi aux choses qui arrivent dans la vie. Avant de se marier, il est important de se connaître soi-même et de connaitre son future conjoint (e) car Dieu a créé chaque individu avec un tempérament spécifique. Connaitre le tempérament de son futur partenaire est indispensable pour prévenir et mieux gérer les crises. Il faut noter que chaque tempérament est le plus souvent comparé à un type d’animal avec ses forces et ses faiblesses. Ainsi, selon les tempéraments, on distingue les partenaires suivants :
  • – Le Flegmatique : c’est un partenaire de type Girafe : fidèle, pacifique, calme de nature mais égocentrique, indifférent, prends difficilement de décisions, etc.
  • – Le Mélancolique : c’est le partenaire de type Fourmi : bien organisé(e), perfectionniste, loyal(e) et digne de confiance cependant est difficile à satisfaire, se fâche vite, voit toujours le mauvais côté des choses, etc.
  • – Le Colérique : C’est le partenaire de type Lion : confiant, aime les défis, il a un sens inné du leadership et exigent avec lui/elle-même. Il est cependant impulsif (ve) et impatient(e), manque de compassion pour les autres, a l’air suffisant et trop sûr(e) de lui/elle-même.                                                                    
  • – Le Sanguin : c’est un partenaire de type Singe : amical(e) et joyeux(e), enthousiaste généreux (se) mais agit souvent sans réfléchir, parle beaucoup, aime se faire remarquer.

Les communicateurs ont fait observer que peu de personnes se retrouveront totalement dans un seul tempérament et qu’aucune personnalité n’est meilleure à une autre, chaque tempérament ayant ses forces et ses faiblesses. Par conséquent, il est de la responsabilité des aspirants d’user et des forces, et des faiblesses de l’un à l’autre pour construire une solide relation dans le mariage avec l’aide de Dieu, ont-ils laissé entendre.

Sur le plan médical, les conseillers ont exhorté les jeunes chrétiens à connaitre leur groupe sanguin, l’électrophorèse et hémoglobine, le bilan des MST-VIH, Hépatite virale, Syphilis, à connaitre les antécédents médicaux personnels et familiaux respectifs (cela  permettent de connaitre les maladies éventuelles liées à la famille qui peuvent surgir plus tard dans le mariage (Drépanocytose, diabète, troubles mentaux, asthme, HTA, etc.)

Dans la quête du conjoint(e), les conseillers conjugaux ont rappelé que les  jeunes chrétiens doivent éviter certains comportements ou pièges susceptibles de compromettre durablement leur union. Pour ce faire, le jeune chrétien doit prendre conscience que l’on doit absolument éviter de :

  • – Se marier par intérêt ou par reconnaissance ou encorepar quête des honneurs ;
  • – se marier par pitié ou par désir de quitter la maison ;
  • d’épouser une personne que l’on n’aime pas ou que l’on vous a imposé ;
  • – se marieravec précipitation ou  parce que vous pensez que le temps presse ;
  • – se laisser éblouir par les cadeaux des prétendants(es).

Après des échanges bien nourris, les conférenciers ont encouragé les jeunes à compter sur le grand facilitateur du mariage qui est Dieu et son Esprit-Saint pour opérer le bon choix car un des moyens les plus sûrs d’être malheureux sur la terre et de rater le ciel, ont-ils déclaré, est de se marier avec la mauvaise personne. Le bonheur vrai et durable dans le mariage et la famille ne peut être réalisé que lorsque le plan de Dieu est suivi comme le déclare Psaume 17 : 1-2 « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain. En vain vous levez-vous le matin, vous couchez-vous tard; et mangez-vous le pain de douleur: il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil. »

Pour le Journal Chrétien

Emmanuel LANKOANDE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS