Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Après les Catholiques, l’Eglise Protestante aussi suspend sa participation au dialogue national

L’Eglise protestante du Tchad a annoncé sa décision de suspendre sa participation au dialogue national inclusif et souverain dès le vendredi, 9 septembre 2022.

La communication de ce 9 septembre est signée par le Révérend Djimalngar Madjibaye, Secrétaire général de l’Entente des Eglises et Missions Evangéliques au Tchad (EEMET), le Pasteur Madjinessem Jean, Président de l’Association Tchadienne des Eglises Baptistes Mid-Missions (ATEBAM) et le Bishop Amane Mamaté, Président de l’Alliance Evangélique des Eglises de Pentecôte au Tchad (AEEPT).

Les responsables de ces trois principaux regroupements des églises protestantes du Tchad ont signifié que cette décision est prise « pour éviter de cautionner l’injustice et l’inégalité ». Ils ont rappelé au passage que la mission de l’Eglise est d’« annoncer une bonne nouvelle aux pauvres, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs la délivrance, aux aveugles le recouvrement de la vue et renvoyer libres les opprimés » (Luc 4.18). Le retour des délégués des églises protestantes à la table du dialogue national « ne sera possible que si le caractère inclusif et souverain est pratiquement restauré ».

Selon les responsables de l’EEMET, de l’ATEBAM et de l’AEEPT, l’Eglise Protestante du Tchad opte, par cette posture « de conserver sa neutralité et de valoriser l’authenticité de la vérité évangélique qui sous-tend [son] attitude et [ses] actions dans la société ». Ils encouragent néanmoins « tous les fidèles des assemblées, paroisses et églises à veiller et prier pour que Dieu le Père sauve le Tchad ».

Le retrait de l’Eglise Protestante du dialogue national s’inscrit à la suite de celle de l’Eglise Catholique annoncée le 3 septembre dernier. Pour mémoire, les évêques délégués de la conférence des évêques du Tchad au dialogue national inclusif et souverain (DNIS) avait annoncé leur retrait du processus dans une note rendue publique le 3 septembre 2022, à un moment où la crédibilité et l’inclusivité du dialogue étaient déjà gravement compromises.

Yamingué Bétinbaye
Docteur en géographie

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS