Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Corée du Nord : plusieurs hauts responsables limogés après un « grave incident »

Le président nord-coréen, Kim Jong Un, a procédé au limogeage de plusieurs hauts responsables suite à un « grave incident » lié au Covid-19.

JE FAIS UN DON

 Ce mardi 29 juin 2021, le président Kim Jong Un a procédé à la révocation de plusieurs hauts responsables du pays, en raison d’un « grave incident ». Selon l’agence officielle KCNA qui ne donne pas plus de précisions, cet incident serait lié à la gestion calamiteuse de la lutte contre la pandémie de Covid-19 en Corée du Nord.
Lors de la réunion du politburo pendant laquelle il a annoncé ces limogeages, M. Kim a déclaré : « Ces responsables ont causé un grave incident qui provoque une énorme crise pour la sécurité de la nation et de son peuple. »

 La Corée du Nord avait pourtant revendiqué, depuis le début de cette épidémie mondiale, que le virus du SRAS-Cov-2 n’était pas arrivé sur son sol. Elle avait procédé dès janvier 2020, à la fermeture de ses frontières avec plusieurs pays dont la Chine, d’où est originaire la première souche du Covdi-19. Le pays s’isole ainsi davantage alors qu’il est déjà victime de plusieurs sanctions internationales à cause de son programme nucléaire. Kim Jong Un a d’ailleurs reconnu récemment que son pays faisait face à une « situation alimentaire tendue. »

L’agence KCNA a rapporté que pendant cette réunion de mardi, le leader nord-coréen avait reproché aux fonctionnaires limogés leur « négligence », laquelle aurait causé un incident crucial qui a entraîné une grande crise avec des conséquences graves en matière de sécurité de l’Etat et de la population. Il a ajouté que « Le manque de compétence et une irresponsabilité de ces cadres avait retardé la réalisation de tâches importantes. » Il a fini par les accuser « d’auto-protectionnisme » et de « passivité ».
Cependant, on n’en sait pas plus sur l’identité des hauts responsables limogés, ni sur leur nombre. Toutefois, d’autres membres du puissant Parti des travailleurs de Corée du Nord ont été nommés à leur place, et d’aucuns ont plutôt été mutés.

Le pays de Kim Il Sung fait face à des difficultés agricoles depuis plusieurs années, et l’isolationnisme pratiqué par le président actuel l’avait amené, en avril dernier, à réclamer une nouvelle « Marche forcée » pour aider les populations à résister face à ces difficultés alimentaires.
La « Marche forcée » étant une référence à la grande famine des années 1990 qui avait causé la mort de centaines de milliers de Coréens, à la suite de la réduction de l’aide de Moscou après l’effondrement de l’Union soviétique.

 

 

Ecclésiaste Deudjui

(+237) 696.469.637

doualatour@yahoo.fr

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS