Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le projet américain d’une « OTAN asiatique » est voué à l’échec

Chrétiens TV

Le quotidien iranien de langue anglaise Tehran Times a critiqué mercredi l’idée américaine d’étendre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à la région Asie-Pacifique, estimant qu’elle est vouée à l’échec car elle ne bénéficie pas d’un soutien régional.
Le journal a publié un article intitulé « L’OTAN asiatique : paranoïa et fragilité des Etats-Unis », qui met en lumière un projet d’expansion de l’OTAN, l’alliance militaire dirigée par les Etats-Unis, dans la région Asie-Pacifique, qui a fait l’objet d’une large couverture médiatique.
Citant un journal japonais, l’article indique que l’OTAN cherche à établir un bureau de liaison dans la capitale japonaise, Tokyo, en 2024 afin de l’utiliser comme centre de coopération avec l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée, qui sont tous géographiquement proches de la Chine.
Intimidés par l’émergence de la Chine en tant que superpuissance, les Etats-Unis cherchent à contenir celle-ci en se basant sur l’hypothèse « paranoïaque » que Beijing cherche à les « concurrencer ou à les défier » à l’échelle mondiale, bien que la Chine n’en ait pas l’intention, estime le Tehran Times.
Cependant, le projet américain de créer une réplique de l’OTAN dans la région Asie-Pacifique est voué à l’échec, car « il a des conséquences et manque en même temps du soutien de la part de nombreux pays asiatiques régionaux » et même d’alliés de l’OTAN, tels que la France, lit-on.
Par le passé, la tentative des Etats-Unis de créer une réplique de l’OTAN au Moyen-Orient a échoué parce que les pays de la région ont vite compris que cela apporterait de l’instabilité et qu’ils ont décidé d’assurer leur sécurité en travaillant ensemble.
Le Tehran Times met en garde contre le fait qu’à mesure que l’hégémonie des Etats-Unis diminue, Washington « joue des jeux dangereux dans le monde entier » en cherchant à provoquer des conflits ailleurs au lieu de poursuivre des voies diplomatiques.
L’article conclut que personne ne bénéficiera d’une alliance militaire de type OTAN en Asie si ce n’est les Etats-Unis, qui ont l’habitude de tirer des dividendes économiques des crises dans différentes parties du monde.

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS