Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Attentisme avant Powell et un indicateur d’inflation aux Etats-Unis

par Claude Chendjou

SOUTENONS LA CHAÎNE CHRÉTIENS TV

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue sans grand changement mardi à l’ouverture et les Bourses européennes font également quasiment du surplace à mi-séance alors que les marchés sont toujours dans l’attente des indicateurs d’inflation aux Etats-Unis. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,03% pour le Dow Jones et de 0,01% pour le Standard & Poor’s 500, tandis que le Nasdaq pourrait refluer de 0,01%. À Paris, le CAC 40 abandonne 0,06% à 8.204,32 points vers 10h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,22% et à Londres, le FTSE grappille 0,05%, porté par le secteur des biens personnels (+2,77%) après un indicateur économique.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,06% et l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,12%. Le Stoxx 600 grignote 0,01%, ses gains étant limités notamment par le repli du compartiment européen du transport et des loisirs (-1,08%) après les prévisions décevantes de Flutter (-2,31%), le numéro un mondial des paris en ligne.

La poursuite de l’embellie dans les banques (+0,28%) et dans l’automobile (+1,06%) après un rapport montrant que Volkswagen (+2,44%) envisage de céder jusqu’à 1,08 milliard de dollars d’actions de Traton (-3,55%), sa filiale poids lourds, offre un peu de soutien au Stoxx 600.

Les échanges restent toutefois timides, les indices étant proches de leurs sommets historiques et les investisseurs étant dans l’attente de nombreux indicateurs prévus cette semaine.

Le département américain du Travail publiera à 12h30 GMT l’indice des prix à la production (PPI) avant celui des prix à la consommation (CPI) prévu mercredi, alors que le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, qui doit s’exprimer à 14h00 GMT, pourrait apporter des précisions sur l’évolution de l’inflation et les taux d’intérêt.

« Tout signe de ralentissement du CPI profiterait à la fois aux actions américaines et européennes, et faciliterait certainement la décision de la BCE (Banque centrale européenne) de réduire ses taux », explique Stuart Cole, chef macroéconomiste chez Equiti Capital.

D’autres experts soulignent l’importance des indicateurs d’inflation américaine sur les décisions de la BCE, qui pourrait amorcer son assouplissement monétaire en juin.

« Même si de nombreux intervenants de la BCE ont souligné l’indépendance (de l’institution de Francfort) vis-à-vis de la Fed, l’histoire nous apprend que les divergences au cours des 25 dernières années ont été rétrospectivement considérées comme des faux pas », écrivent les analystes d’ING Research.

« Les dynamiques d’inflation ont tendance à être liées et il est donc peu judicieux d’ignorer les signes de relance (de l’économie) de l’autre côté de la rive », ajoutent-ils.

En attendant la publication vendredi des chiffres de l’inflation pour l’ensemble de la zone euro, la hausse des prix en Allemagne, première économie du bloc, a été confirmée ce mardi à 2,4% sur un an en avril. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Home Depot recule de 1% en avant-Bourse après la publication mardi par le spécialiste des magasins de bricolage d’une baisse plus importante que prévu de ses ventes trimestrielles à périmètre comparable.

VALEURS EN EUROPE A Paris, sur le SBF 120, Solutions 30, plus forte baisse de l’indice, chute de 6,15% après un repli de son chiffre d’affaires en Italie au premier trimestre, tandis que Valneva bondit de 8,57%, en tête de l’indice.

A Francfort, Delivery Hero s’envole de 21,64% à la faveur d’un accord avec Uber de 1,2 milliard de dollars pour la reprise d’une de ses activités à Taïwan et l’achat de nouvelles actions de l’entreprise allemande. Rheinmetall cède 3,28%, le fabricant allemand d’armes ayant raté le consensus sur les ventes et le bénéfice au premier trimestre.

A Zurich, Alcon bondit de 8,39%, à un sommet historique, la marge du groupe suisse d’ophtalmologie ayant dépassé les attentes au premier trimestre, tandis que le fabricant d’appareils auditifs Sonova Holding s’adjuge 4,18%, porté par une prévision d’accélération de sa croissance pour cette année.

TAUX Les rendements souverains en Europe et aux Etats-Unis sont pratiquement inchangés mardi avant la publication du PPI américain. Celui des Treasuries à dix ans s’affiche à 4,4767% et celui du Bund allemand de même échéance à 2,514%.

CHANGES Le dollar progresse légèrement, de 0,02%, face à un panier de devises de référence. Le billet vert s’est cependant replié de près de 1% depuis le début du mois de mai.

L’euro, qui a gagné 1% par rapport au dollar depuis le début du mois, grignote mardi 0,06%, à 1,0795 dollar.

La livre sterling cède 0,05% à 1,2552 dollar après les déclarations de Huw Pill, le chef économiste de la Banque d’Angleterre (BoE), qui a laissé entendre que la banque centrale pourrait envisager de réduire ses taux d’intérêt au cours de l’été. Ces propos contrastent avec la hausse surprise des salaires en Grande-Bretagne au cours des trois mois à fin mars. D’autres données suggèrent toutefois que le marché du travail perd une partie de sa dynamique inflationniste.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont stables mardi alors que l’Opep a confirmé mardi sa prévision d’une croissance relativement forte de la demande mondiale de brut cette année et a souligné voir un potentiel de hausse supplémentaire pour la croissance économique mondiale en 2024 et au-delà.

Le Brent prend 0,01% à 83,35 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance également de 0,01% à 79,11 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU 14 MAI:

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

USA 12h30 Prix à la production (PPI) avril +0,3% +0,2%

– sur un an +2,2% +2,2%

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4D0FN-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS