Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Banco BPM bondit après l’irruption du Crédit agricole au capital

PARIS (Reuters) – Banco BPM bondit en Bourse vendredi matin après l’annonce de l’entrée de Crédit agricole SA à son capital, qui relance les spéculations sur un possible rachat.

L’action de la troisième banque de la péninsule gagne 14,15% à 3,12 euros, la meilleure performance de l’indice européen Stoxx 600, qui progresse de 1,33%.

À Paris, Crédit agricole SA est en hausse de 1,71%, malgré l’abaissement de la recommandation de Jefferies à « conserver » contre « acheter », motivé par l’exposition du groupe aux retombées du conflit en Ukraine et des sanctions contre la Russie.

La banque française a annoncé jeudi soir détenir 9,18% du capital de Banco BPM en disant vouloir renforcer sa coopération avec cette dernière.

CASA, dont l’Italie est le deuxième marché et qui y a racheté l’an dernier une autre banque, Creval, pour 855 millions d’euros, a précisé ne pas avoir demandé l’autorisation des autorités de surveillance pour franchir le seuil des 10% au capital de Banco BPM. Mais plusieurs analystes estiment d’ores et déjà qu’elle ne devrait pas en rester là.

Banco BPM, bien implantée en Lombardie, l’une des régions les plus riches d’Italie, cherche depuis longtemps à se rapprocher d’une autre banque et a eu en 2020 des discussions avec le Crédit agricole qui n’ont pas abouti.

L’intégration de Banco BPM par CASA « aurait du sens d’un point de vue industriel », estiment les analystes d’Intesa Sanpaolo, même s’il considère qu’une évolution rapide du dossier est peu probable.

Ceux de JPMorgan jugent que la probabilité d’un rachat de Banco BPM « a nettement augmenté », expliquant que « si Crédit Agricole n’a pas sollicité l’autorisation de la BCE pour franchir le seuil des 10% et si la banque est encore occupée par l’intégration de Creval, on ne peut pas exclure d’autres initiatives opportunistes ».

Ils ajoutent que l’opération resterait financièrement intéressante avec une prime allant jusqu’à 50% mais notent que le contexte actuel est peu propice en raison des risques liés à la Russie et de la dégradation du contexte macroéconomique.

Avant la hausse de vendredi, la valeur boursière de Banco BPM, à 4,15 milliards d’euros, accusait une baisse de plus de 27% par rapport à son pic de février.

(Rédigé par Marc Angrand, avec Federica Urso à Milan, édité par Matthieu Protard)

tagreuters.com2022binary_LYNXNPEI370FB-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS