Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Etats-Unis: Powell (Fed) s’attend à un reflux de l’inflation mais est moins confiant qu’avant

par Bart H. Meijer et Toby Sterling

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

AMSTERDAM (Reuters) – Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, a déclaré mardi s’attendre à ce que l’inflation continue de se modérer tout au long de 2024, comme ce fut le cas l’an dernier, même si sa confiance en la matière a diminué, sur fond de résurgence des prix au cours du premier trimestre.

« Je m’attends à ce que l’inflation redescende (…) sur une base mensuelle à des niveaux plus proches des chiffres les plus bas de l’année dernière », a-t-il déclaré lors d’un événement bancaire à Amsterdam.

« Je dirais que ma confiance en cela n’est pas aussi élevée qu’elle l’était », a-t-il ajouté.

Jerome Powell a néanmoins déclaré qu’il estimait peu probable que la Fed augmente à nouveau ses taux d’intérêt, répétant que l’institution serait « patiente » et permettrait au taux directeurs actuels de déployer tout leur impact – des commentaires en écho à ceux qu’il a effectués le 1er mai à l’issue de la réunion de politique monétaire de la Fed.

« Je ne pense pas qu’il soit probable, sur la base des données dont nous disposons, que la prochaine mesure que nous prendrons soit une hausse des taux », a-t-il dit. « Il est plus probable que nous maintenions les taux directeurs là où il sont. »

Concernant l’évolution des prix à la production (PPI), dont les chiffres mensuels ont été publiés mardi par le département américain du Travail, Jerome Powell les a jugé « mitigés ».

Les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté en avril de 2,2% sur un an, une hausse conforme au consensus Reuters, après une progression de 1,8% le mois précédent.

Mais sur une base mensuelle, le PPI a affiché le mois dernier une accélération plus forte que prévu, de 0,5%, après une contraction de 0,1% en mars.

Les prix à la production ont été davantage « mitigés » qu’en « surchauffe », car les données précédentes ont été révisées à la baisse même si les chiffres d’avril ont été plus élevés que prévu, a expliqué Jerome Powell. « Je ne dirais pas que c’est en surchauffe, je dirais que c’est mitigé », a-t-il dit.

Prié de dire si les récentes statistiques montrant une inflation plus élevée que prévu pourraient signifier que les taux directeurs de la Fed ne sont pas suffisamment restrictifs pour ramener l’inflation à l’objectif de 2%, Jerome Powell a répondu que « le temps le dira ».

Ecartant à nouveau l’hypothèse d’une hausse supplémentaire des taux, le patron de la banque centrale américaine a déclaré qu’il était plus probable que les taux resteraient à leurs niveaux actuels, dans une fourchette de 5,25%-5,50%, pendant une période plus longue que prévu.

(Toby Sterling et Bart H. Meijer; rédigé par Howard Schneider et Dan Burns; version française Claude Chendjou, édité par Zhifan Liu et Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4D0LX-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS