Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Faibles variations sur les actions, les rendements obligataires montent

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en légère baisse mardi et les Bourses européennes sont sur de faibles variations à mi-séance après la publication d’indicateurs d’activité mitigés en Europe au lendemain de la publication de données manufacturières aux Etats-Unis qui ont suscité des doutes sur le calendrier de la baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,4% pour le Dow Jones, de 0,26% pour le Standard & Poor’s 500 et de 0,34% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 fléchit de 0,01% à 8.205 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,08%, tandis qu’à Londres, riche en valeurs pétrolières, le FTSE avance de 0,34%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 grappille 0,1%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro grignote 0,22% et le Stoxx 600 0,06%.

La vigueur de l’économie américaine provoque des tensions sur le marché obligataire où les rendements longs sont de nouveau à la hausse après la publication lundi par l’Institute for Supply Management (ISM) d’un indice manufacturier à 50,3 en mars contre 47,8 en février, le seuil des 50 séparant croissance et contraction de l’activité.

Les investisseurs prendront connaissance à 14h00 GMT de l’enquête Jolts sur les offres d’emploi aux Etats-Unis en février avant la publication vendredi du rapport mensuel officiel du département du Travail sur l’emploi.

« Les marchés voudront un chiffre qui ne soit ni trop élevé ni trop bas, car un marché (du travail) en surchauffe pourrait retarder les baisses attendues de taux d’intérêt, tandis que des données faibles alimenteraient les spéculations sur un atterrissage économique brutal », note Russ Mould, directeur des investissements chez AJ Bell.

En zone euro, les PMI publiés ce mardi ont montré que la contraction de l’activité manufacturière s’est accélérée en mars avec un indicateur à 46,1, 21e mois consécutif qu’il est inférieur à 50.

En Grande-Bretagne, l’activité manufacturière a cependant progressé pour la première fois en 20 mois en mars (indice à 50,3), soutenue par la reprise de la demande domestique.

Côté inflation, sera publié à 12h00 GMT l’indice mensuel des prix en Allemagne avant celui de l’ensemble de la zone euro mercredi. Les premiers chiffres montrent que l’inflation a ralenti dans six Länder allemands en mars.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Humana, Unitedhealth et CVS Health reculent de 4% à 9% en avant-Bourse, le taux de remboursement appliqué aux contrats Medicare Advantage n’ayant pas été revus à la hausse, ce qui fait craindre une compression des marges l’an prochain.

PVH, qui détient Calvin Klein, est en baisse de 25,25% avant l’ouverture, le groupe prévoyant un bénéfice par action 2024 inférieur aux prévisions des analystes.

VALEURS EN EUROPE

Le compartiment européen du pétrole et gaz bondit fortement, de 2,67%, après une frappe israélienne meurtrière sur l’ambassade d’Iran à Damas.

TotalEnergies prend 3,60%, tandis que BP avance de 2,86%, Shell de 3,21% et Eni de 3,09%.

Dans l’actualité des entreprises, le français Voltalia bondit de 13,56% porté par ses résultats 2023, tandis que le britannique Superdry dégringole de 51,18%, son directeur général ayant renoncé à faire une offre de rachat sur le groupe.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans prend environ 10,5 points de base, à 2,4%, son niveau le plus élevé depuis le 21 mars. Cette hausse reflète celle enregistrée sur les taux souverain américains lundi après la publication de l’indice ISM manufacturier. Les marchés financiers étaient fermés lundi en Europe.

Le rendement des Treasuries américains à dix ans s’affiche mardi à 4,3591%, en hausse de près de deux points, après une augmentation de 12,3 points la veille.

CHANGES

Le dollar a touché mardi un sommet depuis le 14 novembre face à un panier de devises de référence alors que des doutes s’amplifient sur les projections de trois baisses des taux de la Fed cette année. Plusieurs responsables de la banque centrale américaine, dont John Williams, Loretta Mester et Mary Daly doivent s’exprimer dans la journée.

L’euro est stable à 1,0743 et la livre sterling se traite à 1,2563 dollar (+0,1%).

PÉTROLE

Les cours du pétrole augmentent, soutenus par l’aggravation des tensions au Moyen-Orient. L’activité manufacturière en Chine et aux Etats-Unis qui a progressé en mars pour la première fois en six mois et un an et demi respectivement traduit par ailleurs des signes d’amélioration de la demande.

Le Brent gagne 1,61% à 88,83 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,76% à 85,18 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2024binary_LYNXNPEK310FZ-BASEIMAGE

Besoin de 10 000 partenaires mensuels pour Chrétiens TV
Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS