Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Faibles variations sur les actions avant des données clés sur l’inflation

par Claude Chendjou

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en légère hausse lundi à l’ouverture et les Bourses européennes consolident à mi-séance après leurs records de vendredi dans un contexte d’attentisme avant des indicateurs d’inflation en zone euro et aux Etats-Unis prévus dans la semaine.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,06% pour le Dow Jones, de 0,12% pour le Standard & Poor’s 500 et de 0,20% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40, qui a inscrit vendredi un record en séance à 8.259,19 points, cède 0,17% à 8.204,98 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax reflue de 0,20% après un pic historique vendredi à 18.845,86 points. À Londres, le FTSE grignote 0,03% après avoir lui aussi touché la semaine dernière un sommet à 8.455,77 points.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300, monté vendredi à un pic sans précédent à 2.067,24 points, fléchit de 0,04%. L’EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,21%. Le Stoxx 600 décline de 0,02% après son plus haut historique de 521,51 points, atteint vendredi. Le principal indice paneuropéen a gagné la semaine dernière 3%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis fin janvier, à la faveur notamment de solides résultats d’entreprises.

Les échanges sont sur une note hésitante lundi alors que seront publiés aux Etats-Unis mardi l’indice des prix à la production (PPI) et mercredi l’indice des prix à la consommation (CPI) pour le mois d’avril, tandis qu’une intervention du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell, est attendue mardi à 14h00 GMT.

« Le CPI est un événement très important et polarisant pour l’ensemble du marché », note Francesco Pesole, stratège chez ING.

En Zone euro, l’Allemagne publiera mardi les chiffres définitifs de l’inflation pour le mois d’avril avant ceux de l’ensemble de la zone euro vendredi.

Ces statistiques sont importantes dans les anticipations sur l’évolution des taux d’intérêt, la Banque centrale européenne (BCE) étant susceptible de baisser ses coûts d’emprunt dès le mois de juin et la Fed en septembre, tandis que certains opérateurs redoutent un maintien de taux élevés sur une longue durée.

Sur le Stoxx 600, le compartiment de l’automobile (+0,82%) domine, tandis que celui de la construction et des matériaux (-0,75%) affiche l’une des plus fortes baisses avant la publication mercredi du produit intérieur brut (PIB) du premier trimestre en zone euro.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Alphabet cède 1,8% en avant-Bourse alors qu’OpenAI, le créateur de ChatGPT, devrait présenter ce lundi un service de moteur de recherche sur internet basé sur l’intelligence artificielle (IA), afin de concurrencer Google Search. Microsoft, qui soutient la start-up, gagne 1,1% avant l’ouverture à New York.

VALEURS EN EUROPE

Sanofi avance de 1,68% après l’annonce lundi d’un investissement supplémentaire de 1,1 milliard d’euros dans la production de médicaments en France.

AP Moeller-Maersk bondit de 7,14%, stimulé par une hausse des taux de fret dans un contexte d’augmentation des volumes d’échanges et de crise en mer Rouge.

Ceconomy gagne 2,06% à la faveur de la publication par le groupe allemand d’électronique grand public d’une prévision de bénéfice annuel supérieur aux attentes.

TAUX

Les rendements souverains en zone euro sont en léger repli, les investisseurs anticipant actuellement une baisse des taux d’intérêt de la BCE d’environ 70 points de base cette année. Le rendement du Bund allemand à dix ans s’affiche à 2,502%, en baisse de 1,8 point de base.

Aux Etats-Unis, le rendement des bons du Trésor à dix ans perd environ deux points, à 4,4845%.

CHANGES

Le marché des changes est calme avant les indicateurs américains, le dollar variant peu (-0,07%) face à un panier de devises de référence, après avoir affiché son premier gain hebdomadaire la semaine dernière en trois semaines.

L’euro avance de 0,12%, à 1,0782 dollar et la livre sterling grignote 0,06% à 1,2531 dollar.

PÉTROLE

Les cours pétroliers montent légèrement dans une séance volatile entre craintes quant à la faiblesse de la demande de brut et tensions géopolitiques, notamment au Moyen-Orient.

Le Brent grappille 0,16% à 82,92 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,24% à 78,45 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4C0EI-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS