Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

France: La croissance ralentit au 4e trimestre, l’inflation de nouveau en hausse

PARIS (Reuters) – La croissance de l’économie française a continué de ralentir au quatrième trimestre tandis que l’inflation a légèrement accéléré en janvier, du fait, notamment, d’un net recul de la consommation des ménages couplé à une hausse des prix de l’alimentation et de ceux de l’énergie.

Selon les estimations provisoires publiées mardi par l’Insee, le produit intérieur brut (PIB) de la France n’a augmenté que de 0,1% sur les trois derniers mois de l’année après 0,2% au troisième trimestre.

Pour l’ensemble de l’année 2022, l’activité économique a progressé de 2,6%, contre un PIB à 6,8% en 2021, année marquée par un rebond de l’activité après la pandémie de COVID-19.

Ces premières estimations sont cependant meilleures que celles des économistes interrogés par Reuters, qui anticipaient une stagnation sur le trimestre, ou de l’Insee lui-même, qui tablait dans sa note de conjoncture publiée en décembre sur une contraction de l’activité de 0,2% au quatrième trimestre et une croissance de 2,5% sur l’ensemble de l’année.

Julien Pouget, chef du département de la conjoncture de l’Insee, note en effet que « le ‘refroidissement’ de l’activité économique a été moins marqué que prévu au quatrième trimestre. De fait, il s’agit d’un ralentissement du PIB (+0,1% après +0,2%) et non d’un recul, et ce même si la consommation des ménages, elle, s’est nettement repliée », a-t-il écrit sur Twitter.

Sur l’ensemble du dernier trimestre, la consommation des ménages en biens a diminué de 1,9%, indique l’Insee, avec notamment un recul de 2,8% pour les produits alimentaires et de 5,5% pour l’énergie, « en lien avec un automne très doux et sans doute aussi avec les efforts de sobriété énergétique ».

De son côté, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a salué sur Twitter une solidité de l’économie française : « 2,6% de croissance en 2022 ! C’est la preuve que les fondamentaux de notre économie sont solides. Nos entreprises continuent d’investir et de créer des emplois ».

Bruno Le Maire, avait estimé en décembre que l’objectif gouvernemental d’une croissance de 2,7% de l’économie française devrait être tenu en 2022.

PEU DE SIGNES DE REPRISE DYNAMIQUE

La hausse trimestrielle de 0,1% du PIB permet à l’économie française « d’échapper à la récession, en tous cas pour le moment », estiment les analystes d’ING dans une note.

La banque indique néanmoins voir « peu de signes indiquant une reprise dynamique de l’économie française dans les prochains mois ».

L’acquis de croissance pour 2023, à savoir l’évolution du produit intérieur brut (PIB) si l’activité stagnait sur le reste de l’année, s’établit à 0,3%, conforme aux estimations de la Banque de France, qui tablait également sur une croissance de 2,6% du PIB en 2022.

Selon ING, l’inflation devrait encore augmenter au cours du premier semestre 2023, impliquant une « très faible » évolution du pouvoir d’achat réel qui freinera « le dynamisme de la consommation privée ».

Avec le recul de la consommation des ménages, couplé à une hausse des prix de l’alimentation et de ceux de l’énergie, l’inflation flirte de nouveau avec son plus haut touché en octobre, qui était de 7,1%.

L’inflation harmonisée selon les normes européennes (IPCH), qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, ​​a atteint 7​%​​​​​ sur un an en janvier contre 6,7% en décembre, selon une première estimation publiée mardi par l’Insee.

L’inflation calculée aux normes françaises, ou IPC (indice des prix à la consommation), est elle en hausse de 6% sur un an en janvier, après +5,9% en décembre.

Cette hausse des prix à la consommation en janvier s’explique notamment, selon Julien Pouget, par celle des prix alimentaires (+13,2% sur un an). Les prix de l’énergie (+16,3% sur un an) rebondissent par ailleurs avec hausse du tarif du gaz et la fin des remises à la pompe, ajoute-t-il sur Twitter.

(Rédigé par Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ0U072-BASEIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS