Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Italie: Une filiale de Christian Dior placée sous administration judiciaire pour travail forcé

MILAN (Reuters) – Un tribunal italien a placé lundi sous administration judiciaire une entreprise détenue par la filiale italienne du groupe français de mode Christian Dior, pour avoir sous-traité sa production à des entreprises chinoises accusées de travail forcé.

JE FAIS UN DON

Un tribunal de Milan a placé sous administration judiciaire Manufacturers Dior Srl pour une période d’un an, selon un document judiciaire consulté par Reuters.

Selon le document, l’entreprise n’a pas appliqué les « mesures appropriées pour vérifier les conditions de travail réelles ou les capacités techniques des entreprises contractantes ».

L’enquête vise quatre sous-traitants chinois employant 32 travailleurs dans des usines situées dans les environs de Milan. Deux d’entre eux étaient des immigrés clandestins alors que sept employés travaillaient sans les papiers requis.

Les employés vivaient et travaillaient dans « des conditions hygiéniques et sanitaires qui étaient en deçà du minimum requis ».

Dans les documents consultés par Reuters, les juges indiquent que les travailleurs étaient forcés de dormir sur leur lieu de travail pour avoir une « force de travail disponible 24h par jour ».

LVMH, maison mère de Dior, n’était pas disponible dans l’immédiat pour un commentaire.

Le tribunal de Milan a pris des mesures similaires contre deux autres maisons de mode, Armani Group en avril, et une entreprise italienne de sacs à main l’an dernier.

(Reportage d’Emilio Parodi; version française Zhifan Liu, édité par Sophie Louet)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK590GK-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS