Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Léger rebond en vue à Wall Street, l’Europe dans le vert sans conviction

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en légère hausse mardi et les Bourses européennes sont également dans le vert à mi-séance dans des échanges sans grande conviction alors que la semaine sera raccourcie à jeudi et que le marché attend des données sur l’inflation. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,20% pour le Dow Jones, de 0,35% pour le Standard & Poor’s 500 et de 0,48% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,38% à 8.182,8 vers 12h25 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,69%, inscrivant un nouveau sommet historique à 18.395,55 points. À Londres, le FTSE grignote 0,06%, la baisse des ressources de base pesant sur l’indice.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 0,17% et l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,55%. Le Stoxx 600, qui a gagné depuis le début de l’année 6,4%, progresse mardi de 0,27%, s’acheminant vers un deuxième trimestre d’affilée dans le vert.

Au deuxième jour d’une semaine écourtée à jeudi en raison du week-end de Pâques, les indices en Europe et aux Etats-Unis restent proches de leurs niveaux record. Cela limite le potentiel de gains alors que les investisseurs attendent par ailleurs dans la semaine les chiffres mensuels de l’inflation dans plusieurs pays européens et aux Etats-Unis dans l’espoir qu’ils conforteront l’hypothèse d’une baisse des taux directeurs en juin.

Catherine Mann, l’une des membres du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre (BoE), a toutefois mis en garde mardi contre une trop grande complaisance des marchés financiers qui parient, selon elle, sur un trop grand nombre de réductions des taux cette année.

La gouverneure de la Réserve fédérale américaine (Fed), Lisa Cook, a appelé pour sa part à la prudence et le président de la Fed d’Atlanta, Raphael Bostic, a dit lundi soir être moins confiant sur une poursuite du ralentissement de l’inflation qu’il ne l’était en décembre.

Le gouverneur de la Banque de Grèce, Yannis Stournaras, a cependant souligné mardi qu’un consensus se dessinait au sein de la Banque centrale européenne (BCE) en faveur d’une réduction des taux en juin si l’inflation évolue comme prévu. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Le secteur des semi-conducteurs est recherché avant l’ouverture à Wall Street avec notamment Micron Technology qui prend encore 1,9% au lendemain de son pic historique, tandis que Nvidia avance de 0,9% sur fond d’engouement pour l’intelligence artificielle.

VALEURS EN EUROPE

Sur le plan sectoriel, la tendance positive en Europe est soutenue principalement par les nouvelles technologies (+0,62%) dans le sillage des gains attendus sur le Nasdaq, notamment dans le secteur des semi-conducteurs.

A l’opposé, le compartiment des ressources de base (-0,27%) accuse l’une des plus fortes baisses sur le Stoxx 600 avec notamment le repli des prix du cuivre.

Aux valeurs, Atos chute de 6,10%, le groupe ayant annoncé vouloir restructurer sa dette d’ici juillet après une perte annuelle record.

Le distributeur de mode en ligne Asos grimpe de 5,69% à la faveur d’une amélioration de sa trésorerie et d’une confirmation de ses perspectives.

Le groupe de commerce en ligne Ocado bondit de 7,02%, profitant des prévisions d’Ocado Retail qui anticipe une augmentation de 10,6% de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Le semencier allemand KWS Saat avance de 6,53% après un accord pour céder son activité de maïs en Amérique du Sud au groupe argentin GDM.

CHANGES

Le dollar revient d’un pic d’un mois (-0,08%) face à un panier de devises de référence.

L’euro, en hausse de 0,12%, s’affiche à 1,0849 dollar et la livre sterling à 1,2641 dollar (+0,06%).

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans recule légèrement mardi, d’environ deux points de base, à 2,354%, après un gain de plus de cinq points la veille.

Celui des bons du Trésor américain de même échéance s’affiche à 4,2375%, en repli également d’environ deux points, au lendemain d’une clôture à 4,253%.

PÉTROLE

Le marché pétrolier varie peu après la forte augmentation de lundi, les investisseurs ayant une vision plus mitigée de la perte de capacité de raffinage russe, tandis que le léger accès de faiblesse du dollar offre un peu de soutien.

Le Brent, qui a pris 1,5% lundi, grignote mardi 0,08% à 86,82 dollars le baril. Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), qui a avancé de 1,6% la veille, grappille 0,21% à 82,12 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXNPEK2P0KB-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS