Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe attendue en hausse prudente avant l’inflation américaine

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l’ouverture avant une nouvelle série d’indicateurs économiques, notamment les prix à la consommation aux Etats-Unis, et après un discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), jugé rassurant sur l’inflation.

SOUTENONS LA CHAÎNE CHRÉTIENS TV

D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,23% à l’ouverture.

Les contrats à terme signalent une hausse de 0,14% pour le Dax à Francfort, de 0,35% pour le FTSE à Londres et de 0,16% pour le Stoxx 600, qui a enregistré mardi un nouveau plus haut à 521,86 points.

Bien que prudents, les commentaires sur les taux d’intérêt du président de la Fed, Jerome Powell, ont contribué à rassurer les marchés après qu’un rapport sur les prix à la production aux États-Unis a montré mardi une croissance plus forte que prévu en avril.

Jerome Powell a qualifié mardi les données de l’IPP de « mitigées » plutôt que de « chaudes » parce que les données antérieures ont été révisées à la baisse et a déclaré qu’il ne pensait pas que la prochaine décision de la banque centrale américaine serait une hausse des taux, mais plutôt un maintien des taux actuels.

Dans ce contexte, la publication plus tard mercredi du rapport sur les prix à la consommation aux Etats-Unis sera très surveillée pour déterminer si les données sur l’inflation plus élevées qu’attendu au premier trimestre relevaient de l’éphémère ou s’inscrivaient dans une tendance préoccupante.

L’indicateur devrait montrer que les prix ont augmenté de 0,3% sur un mois en avril après 0,4% en mars, selon un sondage Reuters, et est susceptible d’influencer la politique à court terme de la Fed.

En Europe, les investisseurs attendent plus tard dans la journée les chiffres du PIB de la zone euro au premier trimestre et la production industrielle du bloc du mois de mars.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse mardi, le Nasdaq s’établissant à un record de clôture, alors que des commentaires du président de la Fed ont rassuré les investisseurs, focalisés en ce milieu de semaine sur des données sur les prix à la production et à la consommation.

L’indice Dow Jones a gagné 0,32% et le S&P-500, plus large, a pris 0,48%. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,75%.

Les gains ont été soutenus notamment par Alphabet, maison-mère de Google, qui a pris 0,7% après avoir dévoilé ses dernières innovations dans l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) à travers ses services.

EN ASIE

L’indice Nikkei à Tokyo a pris 0,08%, aidé par la hausse de Sony et du secteur des semi-conducteurs, mais la prudence à l’approche des données clés sur l’inflation américaine plus tard dans la journée a limité les gains.

En Chine, l’indice composite de la Bourse de Shanghai recule de 0,53% et le CSI 300 des grandes capitalisations abandonne 0,57% alors que le président américain Joe Biden a annoncé mardi un ensemble de droits de douane renforcés visant des importations chinoises, dont les véhicules électriques.

La banque centrale chinoise a par ailleurs laissé mercredi son taux directeur inchangé, conformément aux attentes.

La Bourse de Hong Kong est fermée mercredi pour cause de jour férié.

TAUX /CHANGES

Le rendement des Treasuries reculent avant la publication du rapport sur l’inflation américaine.

Le rendement de l’obligation à dix ans perd 1,7 points de base pour ressortir à 4,4277% et celui à deux ans 1,1 points de base à 4,8082%.

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans abandonne 2 points de base à 2,52%.

Sur les marchés des changes, le dollar recule de 0,05% face à un panier de devises de référence, tandis que l’euro prend 0,03% à 1,0821 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole augmentent mercredi, soutenus par les attentes d’une demande accrue et après la publication d’un rapport qui a montré une diminution des stocks aux États-Unis, tandis que la publication de données sur l’inflation pourrait indiquer des perspectives économiques plus favorables.

Le baril de Brent progresse de 0,74% à 82,99 dollars et celui du brut léger américain (WTI) gagne 0,83% à 78,66 dollars.

(Rédigé par Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4E07B-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS