Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe attendue en repli, la pression sur les taux ne retombe pas (actualisé)

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont encore attendues en baisse mardi à l’ouverture, de nouveaux commentaires restrictifs de banquiers centraux continuant d’alimenter la pression sur le marché obligataire où le taux américain à dix ans est monté à un nouveau sommet de 16 ans tandis que le dollar a atteint un pic de près de 10 mois.

D’après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait perdre 0,36% à l’ouverture, le Dax à Francfort 0,15% et le FTSE 100 à Londres 0,10%. L’indice EuroStoxx 50 est attendu en recul de 0,29%.

Le sentiment de marché est affecté depuis plusieurs séances par la politique monétaire, la Réserve fédérale américaine (Fed) et d’autres banques centrales ayant indiqué que les taux d’intérêt demeureraient élevés plus longtemps que prévu.

Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a de nouveau abondé lundi en ce sens, insistant sur la nécessité de maintenir les taux à un niveau restrictif, tandis qu’Isabelle Schnabel, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, a expliqué que la zone euro n’en avait pas fini avec l’inflation. Les investisseurs attendent désormais une intervention de Philip Lane, chef économiste de l’institution de Francfort, prévue dans la journée.

Aux Etats-Unis, le président de la Fed de Chicago, Austan Goolsbee, a déclaré lundi qu’une inflation supérieure à l’objectif de 2% constituait un plus grand risque qu’un ralentissement accru de l’économie.

Le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, a dit pour sa part s’attendre à une nouvelle hausse des taux intérêt avant leur maintien à un niveau élevé sur une longue durée.

Les investisseurs sont également à l’affût des données sur le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, ainsi que celles sur les ventes au détail en Allemagne, entre autres statistiques prévues cette semaine, qui devraient influer sur la tendance avant la publication vendredi des prix à la consommation en zone euro et de l’indice PCE des prix aux Etats-Unis.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, portée notamment par les gains d’Amazon et du secteur de l’énergie, alors que les rendements obligataires ont continué de progresser, dans un contexte de recherche de précisions sur les contours exacts de la politique de la Fed.

L’indice Dow Jones a gagné 0,13%, ou 43,04 points, à 34.006,88 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 17,38 points, soit 0,40%, à 4.337,44 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 59,51 points (+0,45%) à 13.271,32 points.

Un « bras de fer » oppose « des investisseurs devenant apparemment de plus en plus préoccupés par (des taux) ‘plus élevés plus longtemps’ et des spéculateurs se disant que nous avons peut-être assisté à une correction et que nous pouvons commencer à bâtir sur des niveaux plus élevés », a expliqué Chuck Carlson, directeur général de Horizon Investment Services.

Parmi les principaux secteurs du S&P-500, l’énergie a été la plus performante tandis que côté valeurs, Amazon a pris 1,7%, le groupe ayant annoncé son intention d’investir jusqu’à quatre milliards de dollars dans la startup Anthropic afin de répondre à la concurrence croissante dans le domaine de l’intelligence artificielle.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice Nikkei a fini en repli de 1,11% à 32.315,05 points et le Topix, plus large, a reflué de 0,57% à 2.371,94 points.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) fléchit de 0,66%.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai abandonne 0,27% et le CSI 300 cède 0,47%.

LES VALEURS A SUIVRE EN EUROPE:

CHANGES

Le dollar, qui a touché lundi un plus haut depuis novembre à 106,1 points, progresse encore mardi (+0,09%) face à un panier de devises de référence.

L’euro, à un creux de six mois, se traite à 1,0584 dollar (-0,06%). La monnaie européenne s’achemine vers un repli de 3% sur l’ensemble du trimestre, sa plus forte baisse depuis un an.

Le yuan chinois varie peu, s’échangeant à 7,3099 pour un dollar, malgré la décision de la banque centrale chinoise de fixer le cours de référence de sa monnaie à un niveau plus ferme que celui anticipé par le marché.

La devise japonaise continue sa glissade, se rapprochant de 150 yens pour un dollar, en raison des divergences de politique monétaire entre la Fed et la Banque du Japon (BoJ).

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans est quasiment stable mardi, à 4,556%, après avoir grimpé la veille à 4,552%, un niveau inédit depuis octobre 2007. Sur l’ensemble du mois de septembre, il a pris plus de 45 points de base.

Le rendement du dix ans allemand, qui a déjà grimpé la veille, a touché mardi dans les premiers échanges 2,813%, un plus haut depuis 2011.

PÉTROLE

La vigueur du dollar et la perspective de taux d’intérêt élevés sur une longue durée dans la plupart des grandes économies pèsent sur le marché pétrolier: le Brent reflue de 0,5% à 92,82 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,46% à 89,27 dollars.

PAS D’INDICATEUR ÉCONOMIQUE MAJEUR À L’AGENDA DU 26 SEPTEMBRE

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey et Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ8P05D-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS