Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe attendue en repli avant les indicateurs américains

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes sont attendues en baisse à l’ouverture mardi, avant la publication de plusieurs indicateurs, dont un indicateur sur la dynamique des prix aux États-Unis, et avant un discours du président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Selon les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien s’éroderait de 0,04% à l’ouverture. Les contrats à terme sur le FTSE à Londres suggèrent un repli à l’ouverture de 0,21%, contre 0,08% pour le Dax à Francfort, et 0,04% pour l’EuroStoxx 50.

Les publications d’indicateurs reprennent après plusieurs séances sans données, alors que les marchés cherchent un catalyseur après la dernière réunion de la Fed.

Les éléments attendus les prochains jours permettront en effet de jauger si le processus de désinflation se poursuit, et dans quelles conditions les banques centrales pourront baisser leurs taux cette année.

Aux États-Unis, les prix à la production pour avril, considérés comme un bon indicateur de la dynamique d’inflation PCE, seront publiés à 12h30 GMT. Jerome Powell devrait s’exprimer à 14h00 GMT, et pourrait commenter de nouveau l’activité américaine, qui se modère mais demeure robuste.

Mercredi sera publiée l’inflation CPI pour avril. Si l’indicateur n’est pas celui que favorise la Fed pour jauger de l’évolution des prix -la banque centrale préfère l’inflation PCE- une surprise à la hausse serait une mauvaise nouvelle pour les investisseurs, qui attendaient 5 baisses de taux début 2024 et en sont désormais réduit à espérer une baisse des taux de la Fed cette année.

Les marchés monétaires tablent sur 40 points de base d’assouplissement en 2024, soit une baisse de 25 pb certaine et une deuxième probable à 60%.

En zone euro, l’inflation allemande définitive pour avril et l’indicateur de sentiment Zew, pour mai, sont attendus à 06h00 et 09h00 GMT respectivement. Si la Banque centrale européenne se prépare à assouplir sa politique monétaire, les observateurs seront néanmoins attentifs à l’ampleur du rebond de l’activité dans le bloc, après un an et demi de croissance atone.

À WALL STREET

La Bourse de New York a marqué une pause lundi après trois semaines de gain et alors que les investisseurs attendent les chiffres clés de l’inflation américaine cette semaine pour évaluer le rythme de la baisse attendue des taux d’intérêt cette année.

L’indice Dow Jones a cédé 0,21%, ou 81,33 points, à 39.431,51 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a perdu 1,26 points, soit 0,02% à 5.221,42 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 47,37 points (0,29%) à 16.388,238.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo hésite, les investisseurs demeurant prudents avant la publication des données américaines, mais quelques résultats animent les échanges. L’indice Nikkei gagne 0,12% à 38.227,07 points et le Topix, plus large, est stable à 2.722,66 points.

Furukawa Electric bondit de 18,01%, la meilleure performance de l’indice, après la publication de ses résultats, tandis que l’entreprise chimique Tosoh recule de 7,96%, lanterne rouge de l’indice.

Les indices chinois reculent, les investisseurs s’inquiétant de la mise en place de nouvelles barrières douanières aux exportations chinoises, et alors que les investisseurs attendent de nouvelles données américaines. L’indice hongkongais Hang Seng cède 0,13%, le SSE Composite de Shanghai 0,12%, le CSI 300 0,27%.

TAUX

Les rendements américains sont incertains avant les données attendues mardi.

Le rendement du Treasury à dix ans est inchangé à 4,4865%, comme celui du deux ans, à 4,8548%.

CHANGES

Le yen s’affaiblit avant la publication des prix à la production aux États-Unis, qui pourraient raviver les craintes d’une divergence durable des politiques monétaires américaine et japonaise.

En Asie, le yen se replie de 0,13% à 156,4 yens pour un dollar, le dollar australien décline de 0,17% à 0,6596 dollar.

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, tandis que l’euro fait du surplace à 1,0785 dollar, et la livre sterling s’érode de 0,06% à 1,2551 dollar.

PÉTROLE

Le brut est en légère progression, les marchés se positionnant avant la publication des indicateurs américains et avant le rapport mensuel de l’OPEP, attendu mardi.

Le Brent grignote 0,12% à 83,46 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prenant 0,13% à 79,22 dollars.

(Corentin Chappron)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4D054-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS