Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe consolide en clôture, Wall Street attend l’inflation

par Claude Chendjou

SOUTENONS LA CHAÎNE CHRÉTIENS TV

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes ont terminé en légère baisse lundi dans un mouvement de consolidation après les records de la semaine dernière, tandis que Wall Street était sur une note prudente à mi-séance à la veille de la publication d’un indicateur d’inflation aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 0,12% à 8.209,28 points après avoir inscrit vendredi en séance un sommet absolu à 8.259,19 points. Le Footsie britannique a perdu 0,22% et le Dax allemand 0,18%.

L’indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,14% et le FTSEurofirst 300 de 0,05%. Le Stoxx 600, qui a lui aussi touché vendredi un record à 8.455,77 points, a cédé lundi en clôture 0,03%.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones fléchit de 0,01%, mais le Standard & Poor’s 500 grignote 0,005%, tandis que le Nasdaq avance de 0,27%, les trois indices restant près de leurs sommets historiques atteints en mars.

Ils profitent des résultats trimestriels d’entreprises supérieurs aux attentes et des signes d’un ralentissement du marché du travail qui ont alimenté les paris sur une ou deux baisses de taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) cette année. Une nouvelle enquête Reuters auprès d’économistes montre que la Fed devrait réduire ses coûts d’emprunt en septembre.

Les publications respectivement mardi et mercredi des indicateurs mensuels des prix à la production (PPI) et à la consommation (CPI) aux Etats-Unis, ainsi que le discours mardi de Jerome Powell, le président de la Fed, devront conforter cet espoir au risque de décevoir.

En Europe, les échanges ont été hésitants alors que l’Allemagne publiera mardi les chiffres définitifs de l’inflation pour le mois d’avril avant ceux de l’ensemble de la zone euro vendredi.

La solidité du compartiment européen de l’automobile (+1,42%) a contrasté avec celui de la construction et des matériaux (-0,94%) alors que sera publié mercredi le produit intérieur brut (PIB) du premier trimestre en zone euro.

VALEURS

Sanofi a pris 2,36% après l’annonce lundi d’un investissement supplémentaire de 1,1 milliard d’euros dans la production de médicaments en France.

AP Moeller-Maersk a bondi de 7,71%, stimulé par une hausse des taux de fret dans un contexte d’augmentation des volumes d’échanges et de crise en mer Rouge.

Ceconomy a gagné 6,19% à la faveur de la publication par le groupe allemand d’électronique grand public d’une prévision de bénéfice annuel supérieur aux attentes.

CHANGES

Le dollar baisse légèrement (-0,13%) face à un panier de devises de référence, après avoir affiché son premier gain hebdomadaire la semaine dernière en trois semaines.

L’euro avance de 0,21%, à 1,0792 dollar et la livre sterling progresse de 0,25% à 1,2555 dollar.

TAUX

Les rendements souverains en zone euro sont en léger repli, les investisseurs anticipant actuellement une baisse des taux d’intérêt de la BCE d’environ 70 points de base cette année. Le rendement du Bund allemand à dix ans a fini à 2,51%, en baisse de 1,2 point de base.

Aux Etats-Unis, le rendement des bons du Trésor à dix ans perd environ deux points, à 4,4845%.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont volatils, le marché étant partagé entre les craintes sur la faiblesse de la demande de brut et les tensions au Proche-Orient.

Vers 16h00 GMT, le Brent prend 0,37% à 83,10 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,64% à 78,76 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4C0OP-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS