Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe finit sur de faibles variations une séance sans relief

par Claude Chendjou

SOUTENEZ LE JOURNAL CHRÉTIEN, EDITEUR DE LA CHAÎNE CHRÉTIENS TV

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes ont terminé sur de faibles variations lundi et Wall Street était légèrement en repli en fin de matinée à New York dans une séance sans relief, ne comportant aucun catalyseur macroéconomique, alors que les investisseurs ont le regard tourné vers les chiffres de l’inflation attendus dans la semaine.

À Paris, le CAC 40 a fini stable en clôture à 8.151,6 points, après le record absolu inscrit la semaine dernière. Le Footsie britannique a reculé de 0,17%. Le Dax allemand, tiré par l’immobilier et les ressources de base, a avancé de 0,34%, après avoir touché en séance un nouveau pic à 18.285,58 points.

VOUS VOULEZ PLUS D'EMISSIONS ? SOUTENEZ LE JOURNAL CHRÉTIEN

L’indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,30% et le FTSEurofirst 300 a grappillé 0,07%. Le Stoxx 600, qui pourrait selon Citigroup et Goldman Sachs atteindre 540 points d’ici la fin de l’année, a grignoté 0,05% à 509,87 points.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones recule de 0,34%, le Standard & Poor’s 500 de 0,16% et le Nasdaq de 0,08%.

Boeing, qui a annoncé le départ en fin d’année de son directeur général Dave Calhoun, avance de 1,60%, limitant le repli à Wall Street, tandis que la « tech » avec Micron Technology (+7,83%) et Nvidia (+1,21%) offre également du soutien.

La tendance positive en Europe a été soutenue essentiellement par les valeurs de la défense dans un contexte de tensions géopolitiques deux jours après l’attaque d’une salle de concert dans la banlieue de Moscou, la Russie incriminant en partie l’Ukraine dans cet attentat.

Les gains en Europe ont toutefois été réduits dans des échanges peu nourris alors que la semaine boursière sera écourtée sur la plupart des marchés à quatre jours en raison du week-end de Pâques.

Les investisseurs attendent par ailleurs dans la semaine les données sur l’inflation dans plusieurs pays d’Europe, ainsi que la publication de l’indice des prix PCE et du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre aux Etats-Unis.

VALEURS EN EUROPE

Le groupe de défense Thales (1,94%) a fini en tête du CAC 40, tandis qu’ailleurs en Europe, Saab, Leonardo et Rheinmetall ont avancé respectivement de 1,28%, 2,73% et 1,36% sur fond d’aggravation des tensions géopolitiques. Dassault Aviation, qui a en outre bénéficié de la recommandation de BNP Paribas à « acheter », a pris 7,30%, signant la meilleure performance du SBF 120 (+0,02%).

Des opérations de fusions-acquisitions ont animé le reste des échanges avec notamment le label musical Believe (+4,42%), qui a demandé à Warner de lui soumettre une offre d’achat engageante d’ici le 7 avril.

A Londres, Direct Line, plus forte baisse du Stoxx 600, a plongé de 11,29%, l’assureur belge Ageas (+1,72%) ayant jeté l’éponge sur son offre sur le groupe britannique.

A Stockholm, le groupe immobilier SBB a bondi de 10,4% en réaction à l’annonce d’un rachat de sa dette avec une décote de 60%.

CHANGES

Le dollar, qui a gagné près de 1% la semaine dernière, recule lundi, de 0,19%, face à un panier de devises de référence sur fond notamment de spéculation d’une intervention des autorités japonaises sur le marché.

L’euro, tombé la semaine dernière à un creux de près de trois semaines, rebondit de 0,29%, à 1,0836 dollar.

La livre sterling se traite à 1,2638 dollar (+0,29%) après un repli de plus de 1% la semaine dernière.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix, qui a touché vendredi un plus bas d’une semaine, a fini lundi en hausse de 5,3 points de base, à 2,374%. Celui à deux ans a pris 6,3 points, à 2,8686%.

Aux Etats-Unis, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans progresse de trois points, à 4,2513%, et celui à deux ans de près de quatre points, à 4,6318%.

Les marchés ont ignoré les derniers commentaires des banquiers centraux comme celui de Fabio Panetta, qui a réaffirmé lundi que la Banque centrale européenne (BCE) s’orientait vers une baisse de ses taux. Philip Lane, le chef économiste de la BCE, a pour sa part noté que la croissance des salaires ralentissait vers des niveaux plus normaux, ce qui pourrait ouvrir la porte à un assouplissement monétaire.

Aux Etats-Unis, le président de la Fed de Chicago, Austan Goolsbee, a assuré lundi que la banque américaine prévoit bien trois baisses de taux pour cette année.

Les investisseurs anticipent actuellement une baisse du coût du crédit de la part de la Fed, la BCE et la BoE d’environ 75 points de base au total d’ici la fin de l’année.

PÉTROLE

Le risque géopolitique en Russie, en Ukraine et au Moyen-Orient porte le marché pétrolier qui a gagné plus de 10% depuis le début de l’année.

Le Brent avance lundi de 1,46% à 86,68 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 1,60% à 81,92 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Zhifan Liu)

tagreuters.com2024binary_LYNXNPEK2O0MV-BASEIMAGE

Les commentaires sont fermés.

ACTUALITÉ CHRÉTIENNE

En raison de sa foi chrétienne active, Ajay a déjà été arrêté plusieurs fois par la police. csi
ACTUALITÉ CHRÉTIENNE
ACTUALITÉ CHRÉTIENNE
Aidez les chrétiens persécutés !

LES ARTICLES LES PLUS LUS