Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe recule encore avec les craintes sur les taux

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont orientées à la baisse mardi dans les premiers échanges sur fond de résurgence des inquiétudes sur les taux d’intérêt, plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ayant réaffirmé qu’ils resteraient restrictifs.

JE FAIS UN DON

À Paris, le CAC 40 perd 0,50% à 7.032,82 points vers 07h35 GMT. À Londres, le FTSE 100 reflue de 0,10% et à Francfort, le Dax fléchit de 0,48%.

L’indice EuroStoxx 50 abandonne 0,44% et le FTSEurofirst 300 0,38%. Le Stoxx 600 est en repli de 0,36%, deuxième séance consécutive dans le rouge depuis l’entame du quatrième trimestre, après une brève embellie à la fin du troisième trimestre.

Les contrats à terme à Wall Street préfigurent également une baisse au lendemain d’une séance en ordre dispersé.

Michelle Bowman, l’une des gouverneurs de la Fed, s’est dit lundi disposée à voter en faveur d’un nouveau relèvement des taux si les données économiques venaient à montrer des progrès trop lents ou insuffisants dans la lutte contre l’inflation.

Dans son sillage, d’autres responsables de la Fed comme Michael Barr, Loretta Mester ou encore Thomas Barkin ont globalement abondé dans le même sens alors que le rendement des Treasuries à dix ans a grimpé lundi à un nouveau sommet de 16 ans. Mardi, il fluctuait entre 4,704% et 4,674%.

En zone euro, Philip Lane, le chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE), a souligné mardi que la hausse des salaires contribuait au maintien d’une inflation domestique élevée dans le bloc monétaire et qu’il faudrait attendre Pâques 2024 pour déterminer si la croissance des salaires ralentit.

Côté statistiques économiques, les investisseurs attendent à 12h30 GMT les résultats de l’enquête Jolts sur les offres d’emploi en août aux Etats-Unis, premier des grands indicateurs sur le marché du travail prévus cette semaine avant la publication vendredi du rapport mensuel officiel sur l’emploi américain.

Sur le Stoxx 600 paneuropéen, le compartiment des ressources de base (-1,13%) et celui de l’énergie (-0,71%) accusent l’une des plus fortes baisses sectorielles sur fond de vigueur du dollar et de tensions sur le marché obligataire.

Aux valeurs individuelles, Sanofi est dans le vert, à contre-courant de la tendance, après l’annonce d’un partenariat avec J&J sur un candidat-vaccin contre l’E.Coli.

Zalando recule de 2,5%, Deutsche Bank ayant abaissé la prévision d’Ebit ajusté du groupe et son objectif de cours.

Le distributeur britannique de mode en ligne Boohoo plonge de 8,29% en réaction à l’annonce d’une chute de 17% de son chiffre d’affaires sur le semestre clos fin août et de prévisions moroses pour l’ensemble de l’exercice.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXNPEJ9207G-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS