Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe termine en baisse avant les « minutes » de la Fed mercredi

PARIS (Reuters) – Les marchés européens ont terminé en baisse mardi, les investisseurs se positionnant avec prudence avant la publication mercredi des chiffres de Nvidia et du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed).

JE FAIS UN DON

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,67% à 8.141,46 points, tandis que le Dax allemand reculait de 0,23% et le Footsie britannique de 0,09%.

L’indice EuroStoxx 50 a terminé la séance sur une baisse de 0,56%, contre 0,18% pour le FTSEurofirst 300 et 0,21% pour le Stoxx 600.

Les chiffres de Nvidia seront scrutés par les investisseurs, alors que l’intelligence artificielle (IA) a constitué l’un des principaux thèmes autour desquels s’est constitué le rebond des actions en fin 2023 et en 2024.

Le groupe produit en effet les semi-conducteurs essentiels au fonctionnement de la technologie, et des chiffres qui surprendraient à la hausse ou à la baisse permettront de juger de la poursuite ou non de l’engouement pour l’IA.

Le groupe est par ailleurs le troisième en termes de capitalisation sur les marchés boursiers américains, et toute surprise sur ses résultats aurait donc des impacts bien plus importants que sur le seul segment de la technologie.

Côté politique monétaire, le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed éclairera sur les débats animant la banque centrale.

De fait, les investisseurs hésitent entre des chiffres d’inflation en repli et des remarques du président de l’institution, Jerome Powell, jugés accommodantes, et des commentaires restrictifs formulés ces derniers jours par d’autres responsables de politique monétaire, qui éloignent des baisses de taux.

Mercredi sera également publiée l’inflation en Grande-Bretagne pour avril, la Banque d’Angleterre ayant prévenu au cours de sa dernière réunion que les taux pourraient baisser plus que ce que n’attendent les marchés.

A WALL STREET

Wall Street hésite à mi-séance, les rendez-vous de mercredi incitant à la prudence au cours d’une séance par ailleurs calme.

A l’heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une hausse de 0,1% pour le Dow Jones, contre un Standard & Poor’s 500 et un Nasdaq Composite stables.

VALEURS

Sanofi, qui a présenté des résultats positifs sur le Duxipent dans le traitement de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ainsi qu’un partenariat avec OpenAi dans l’intelligence artificielle, a avancé de 0,94%, l’une des meilleures performances du CAC 40. Le secteur européen de la santé a progressé de 0,65% dans le sillage du groupe français, l’une des rares performances positives parmi les secteurs du Stoxx.

AstraZeneca a déclaré mardi viser une hausse d’environ 75% de son chiffre d’affaires pour atteindre 80 milliards de dollars (73,65 milliards d’euros) d’ici 2030, et s’est hissé de 2,22%.

Carmila a progressé de 3,45% après que Citigroup a relevé sa recommandation à « acheter » contre « vendre ».

Generali a reculé de 1,55%, la faiblesse de l’activité IARD (biens et dommages) de l’assureur italien prenant le pas sur un bénéfice net meilleur que prévu au premier trimestre.

Saipem a gagné 3,99% après avoir décroché de nouveaux contrats d’une valeur de 3,7 milliards de dollars.

SFS Group, fabricant de systèmes de fixation, a pris 7,91% après qu’UBS a relevé sa recommandation de « neutre » à « achat ».

TAUX

Les rendements reculent dans un contexte de prudence.

A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix ans perdait 2,3 pb à 4,4139%.

Le rendement du dix ans allemand a reculé de 2,4 pb à 2,508%, tandis que celui du taux à deux ans a cédé 1,8 pb à 2,977%.

CHANGES

La livre hésite avant la publication mercredi d’une salve de données en Grande-Bretagne, dont les chiffres d’inflation pour avril.

Le dollar prend 0,07% face à un panier de devises de référence, tandis que l’euro est stable à 1,0854 dollar. La livre sterling se maintient à 1,2707 dollar.

PÉTROLE

Le brut décline, les marchés s’inquiétant des perspectives de politique monétaire aux États-Unis, où la Fed pourrait maintenir ses taux à un niveau restrictif plus longtemps qu’attendu.

Le Brent se replie de 1,35% à 82,58 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) décroît de 1,2% à 78,84 dollars.

A SUIVRE MERCREDI :

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4K0LK-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS