Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

L’Europe vue en hausse avant plusieurs indicateurs d’inflation cette semaine

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l’ouverture lundi, à l’exception du FTSE, avant la publication de plusieurs indicateurs d’inflation aux États-Unis plus tard dans la semaine.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Selon les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien s’afficherait en hausse de 0,19% à l’ouverture. Les contrats à terme sur le FTSE à Londres suggèrent une baisse de 0,18%, contre une avancée de 0,13% pour le Dax à Francfort et de 0,1% pour l’EuroStoxx 50.

Aucun indicateur n’est attendu lundi, et les anticipations de politique monétaire aux États-Unis devraient continuer à donner la direction aux marchés au cours de la séance.

Cette semaine, la publication des prix à la production pour avril mardi aux États-Unis, considérés comme un bon indicateur avancé de l’inflation PCE, sera suivie mercredi par la publication de l’inflation CPI, également pour avril.

Une surprise ferait réagir les marchés qui se préparent à une baisse des taux cette année après que la Réserve fédérale a écarté la possibilité d’un nouveau durcissement, ce alors que l’inflation semble s’installer durablement au-dessus de 2%.

Le président de la Fed, Jerome Powell, s’exprimera mardi après la publication des chiffres des prix à la production.

« L’inflation a connu quelques soubresauts ici et quelques baisses imprévues. En fin de compte, l’inflation CPI sera le principal événement de la semaine, alors que les marchés recherchent des indications d’une pression persistante à la hausse sur les prix », écrivent les stratégistes de Rabobank.

Le flux de données reprendra aussi en zone euro, après avoir été interrompu la semaine précédente le 8 et 9 mai.

L’inflation définitive pour avril en France, Allemagne et zone euro s’accompagnera mercredi du PIB pour le bloc au premier trimestre, ce alors que l’économie européenne semble se reprendre après six trimestres d’activité atone.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi, les investisseurs analysant les commentaires des responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) en attendant la publication la semaine prochaine de données sur l’inflation.

L’indice Dow Jones a gagné 0,32%, ou 125,08 points, à 39.512,84 points. Le S&P-500, plus large, a pris 8,60 points, soit 0,16%, à 5.222,68 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 5,40 points (0,03%) à 16.340,869 points.

EN ASIE

La bourse de Tokyo recule malgré des résultats encourageants, la diminution des volumes d’achats d’actif de la Banque du Japon pesant sur le sentiment. L’indice Nikkei perd 0,3% à 38.115,60 points et le Topix, plus large, recule de 0,31% à 2.719,81 points.

Honda Motor prend 1,38% après que le constructeur automobile a déclaré racheter jusqu’à 3,7% de ses actions. KDDI avance de 3,69% après que l’entreprise de télécom a annoncé une mesure similaire.

Les indices chinois sont stables après l’émission de 128 milliards d’euros d’obligations à long terme destinées à soutenir l’économie, ce alors que les dernières données ont montré que la croissance du crédit avait touché un plus bas en avril. L’indice hongkongais Hang Seng grignote 0,66%, le SSE Composite de Shanghai et le CSI 300 sont inchangés.

TAUX

Les rendements américains sont stables avant de nombreux indicateurs clés cette semaine.

Le rendement du Treasury à dix ans est inchangé à 4,4963%, tandis que le taux à deux ans stagne à 4,8612%.

CHANGES

Les marchés de change varient peu en l’absence de nouvelles données.

En Asie, le yen se replie de 0,06% à 155,82 yens pour un dollar, le dollar australien cède 0,11% à 0,6594 dollar.

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence avant la réunion de la Fed, tandis que l’euro se maintient à 1,0771 dollar, et la livre sterling à 1,2526 dollar.

PÉTROLE

Le brut recule, les marchés s’inquiétant d’un ralentissement de la demande alors que la Fed note la persistance de l’inflation.

Le Brent s’érode de 0,31% à 82,53 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perdant 0,26% à 78,06 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4C07H-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS