Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Nouvelle séance d’attente en Europe avant les banques centrales

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les Bourses européennes ont terminé en baisse modérée vendredi au terme d’une séance à nouveau placée sous le signe de la prudence avant les annonces des deux plus grandes banques centrales du monde la semaine prochaine.

À Paris, le CAC 40 a perdu 0,12% à 7.213,14 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,49% et le Dax allemand de 0,25%.

L’indice EuroStoxx 50 a cédé 0,18%, le FTSEurofirst 300 0,21% et le Stoxx 600 0,15%.

Au moment de la clôture européenne, les trois grands indices de Wall Street montaient après une ouverture en ordre dispersé.

Le Dow Jones gagnait 0,2%, le S&P-500 0,35% et le Nasdaq Composite 0,53%. Ces deux derniers ont atteint leur plus haut niveau de l’année, soutenus par la progression de Tesla (+5,24%), qui profite d’un nouveau partenariat – cette fois avec le géant General Motors – sur son réseau de recharge.

Le marché européen est resté plus prudent avant une semaine chargée avec la publication mardi des prix à la consommation aux Etats-Unis, à la veille des annonces de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le scénario – espéré – d’une pause de la banque centrale américaine dans ses hausses de taux est privilégié par une majorité des observateurs, même si l’éventualité d’un nouveau relèvement n’est pas exclu.

Les hausses de taux inattendues de la banque du Canada et de celle d’Australie « ont créé un peu d’intrigue au sujet de la Fed », a déclaré Brian Daingerfield, stratège macro chez NatWest. « La Fed a très clairement orienté le marché dans la direction d’une pause (…) mais le marché s’attend à ce que sa rhétorique soit assez ‘hawkish’. »

D’autres rendez-vous de politique monétaire vont rythmer la semaine à venir: le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne se réunit jeudi, celui de la Banque du Japon vendredi, mais les investisseurs ont pleinement intégré le scénario d’une hausse de taux d’un quart de point pour la BCE et un statu quo pour la BoJ.

VALEURS

Le groupe britannique de chimie Croda a chuté de 12,45%, à son plus bas niveau depuis près de trois ans, après une prévision annuelle de bénéfice avant impôt inférieure aux attentes.

Dans son sillage, l’indice sectoriel a perdu 1,97%; Bayer, BASF, Givaudan et Symrise ont reculé de 1,54% à 4,34%.

Vivendi a perdu 2,35% après l’annonce de sa sortie prochaine du CAC 40, dans lequel sera intégré Edenred (+0,66%).

Dassault Systèmes a reculé de 2,51%, en raison d’un objectif de bénéfice net par action à moyen terme légèrement moins bon que prévu et, côté SBF 120, Scor s’est adjugé 6,13%, le groupe ayant annoncé qu’Augustin de Romanet assurait l’intérim de sa présidence à la suite du décès de Denis Kessler.

A Milan, Monte dei Paschi a abandonné 10,8%, la rivale BPER Banca (-1,96%) s’étant dite pas du tout intéressée par une fusion avec l’établissement toscan.

TAUX/CHANGES

Les rendements obligataires des deux côtés de l’Atlantique ont réduit leurs gains, les données publiées au Canada ayant signalé une détente du marché de l’emploi.

Le dix ans allemand a fini la journée stable, proche de 2,378%, et son équivalent américain s’affiche à 3,7491%, contre un pic en séance à 3,78%.

Aux changes, le dollar s’apprécie de 0,18% contre les autres grandes devises, dont l’euro qui recule à 1,0747.

PÉTROLE

Le marché pétrolier évolue sans direction affirmée, entre des craintes pour la demande de brut et la réduction à venir de la production saoudienne.

Le Brent prend 0,14% à 76,07 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) lâche 0,04% à 71,26 dollars.

(Laetitia Volga, édité par)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ580MG-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS