Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Richemont n’injectera pas de liquidités dans Farfetch

ZURICH (Reuters) – Richemont a annoncé mercredi ne pas avoir l’intention d’injecter de liquidités dans le détaillant de produits de luxe en ligne Farfetch, à la suite d’informations de presse selon lesquelles ce dernier envisage de se retirer de la cote.

Le fondateur de Farfetch, Jose Neves, envisage cette possibilité après une cotation difficile à la Bourse de New York et travaille avec des conseillers de JP Morgan, a rapporté le quotidien britannique Telegraph mardi.

Le groupe, dans lequel Jose Neves détient une participation de 15%, a refusé de faire des commentaires.

Richemont, qui a conclu un accord pour vendre son activité de mode et d’accessoires Yoox Net-A-Porter à Farfetch, a déclaré surveiller « attentivement » la situation.

Le groupe suisse de luxe, propriétaire de Cartier, a ajouté examiner ses options concernant l’accord, annoncé en août 2022, en vertu duquel il recevra 58,5 millions d’actions Farfetch.

« Richemont souhaite rappeler à ses actionnaires qu’il n’a aucune obligation financière envers Farfetch et qu’il n’envisage pas de prêter ou d’investir dans Farfetch », a déclaré Richemont dans un communiqué mercredi.

Selon les analystes de Royal Bank of Canada, si Farfetch se retirait de la cote, le groupe pourrait tenter de renégocier ou de revenir sur l’accord.

Une personne au fait du dossier a déclaré que Richemont n’avait « absolument pas l’intention » d’injecter de l’argent dans Farfetch, mais a refusé de dire si un retrait de la cote annulerait l’accord.

La déclaration de Richemont montre que l’entreprise prend ses distances avec Farfetch et que la transaction est désormais moins probable, estime Patrik Schwendimann, analyste chez Zuercher Kantonalbank.

Richemont a déclaré mercredi que ni ses divisions ni YNAP n’ont adopté les plateformes de Farfetch et qu’elles continueraient à gérer leurs propres plateformes de vente.

Mardi, Farfetch a prévenu qu’il n’annoncerait pas comme prévu ses résultats trimestriels ce mercredi, ajoutant que les prévisions de résultats n’étaient plus fiables.

(Reportage John Revill, avec la contribution de Mimosa Spencer à Paris ; version française Augustin Turpin, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJAS0BX-FILEDIMAGE

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS