Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Stellantis vendra des Leapmotor électriques à moins de 20.000 euros dès cette année

HANGZHOU, Chine (Reuters) – Stellantis va étoffer son offre mondiale de petites voitures électriques abordables en commençant à vendre des T03 de son partenaire chinois Leapmotor en Europe à partir de septembre, puis dans d’autres régions du monde d’ici la fin de l’année.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Les constructeurs automobiles occidentaux ont noué des accords de co-entreprise avec leurs homologues chinois pour pénétrer en Chine et y produire et vendre leurs modèles, mais la JV Stellantis-Leapmotor est la première destinée à vendre et produire les véhicules électriques d’un constructeur chinois hors de Chine.

La co-entreprise « nous permet d’accélérer l’arrivée sur le marché de véhicules électriques ingénieux et abordables », a dit le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, lors du lancement officiel mardi de la JV avec le directeur général et fondateur de Leapmotor, Zhu Jiangming.

La co-entreprise, nommée Leapmotor International et détenue à 51% par Stellantis, va commercialiser des véhicules électriques dans neuf pays européens, dont l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas, via un réseau de 200 concessionnaires d’ici la fin de l’année, a déclaré Carlos Tavares.

Ce réseau européen devrait s’agrandir ensuite pour atteindre 500 points de vente d’ici 2026, sur un continent qui se prépare à une grande offensive des marques chinoises sur le segment du véhicule électrique à moins de 20.000 euros.

Le géant chinois de l’électrique BYD projette ainsi de lancer sa Seagull en Europe dans cette fourchette de prix.

PAS UN CHEVAL DE TROIE

La JV Stellantis-Leapmotor s’attaquera ensuite à l’Amérique du Sud, au Moyen-Orient et à l’Afrique, ainsi qu’à la région Inde-Asie-Pacifique, à partir du quatrième trimestre 2024, mais un porte-parole de Stellantis a précisé qu’elle n’avait pas l’intention de vendre ou fabriquer les voitures Leapmotor aux Etats-Unis.

Stellantis, qui regroupe 14 marques depuis sa création via la fusion de PSA et FCA, a souvent fait référence à Leapmotor comme la 15e marque de son portefeuille.

Les ventes européennes commenceront avec la petite citadine T03 et le SUV compact C10, suivis d’au moins un nouveau modèle chaque année au cours des trois années à venir hors de Chine.

Prié de dire s’il ne faisait pas entrer un « cheval de Troie » en Europe, Carlos Tavares a répondu par la négative, ajoutant que les constructeurs automobiles chinois capteraient de toute manière cette année pas moins de 10% du marché automobile européen.

« Nous n’avons pas l’intention d’abandonner la fourchette de prix des 20.000 euros à nos concurrents chinois », a-t-il ajouté.

Des sources ont dit à Reuters que Stellantis avait choisi son usine polonaise de Tichy pour assembler des Leapmotor destinées à l’Europe. Carlos Tavares a dit que toute décision serait basée sur une évaluation des coûts et de la qualité, et que le site de Pologne pourrait être une possibilité.

(Sarah Wu à Hangzhou, Zhang Yan à Shanghaï, Giulio Piovaccari à Milan et Gilles Guillaume à Paris, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4D09E-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS