Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Wall Street termine dans le rouge, l’inflation et les taux d’intérêt inquiètent toujours

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse mercredi pour la dernière séance du mois d’août, alors que les craintes d’une hausse des taux agressives de la Réserve fédérale américaine (Fed) persistent.

L’indice Dow Jones a cédé -0,88%, ou 280,44 points, à 31 510,43 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 31,16 points, soit -0,78%, à 3 955 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 66,93 points (-0,56%) à 11 816,20 points.

Les déclarations du président de la Fed, Jerome Powell, qui a souligné vendredi la nécessité de conserver une politique monétaire restrictive pour « un certain temps » face à l’inflation, pèsent encore sur les marchés.

« Tout ce qui importe à (Jerome Powell), c’est de faire baisser l’inflation en relevant les taux, et en termes d’agressivité, tout dépend des données », déclare Tim Ghriskey, stratégiste chez Ingalls & Snyder à New York.

« Pour l’instant, le marché est très volatile, et les inquiétudes d’un retour à de nouveaux plus bas, que le rallye boursier que nous avons observé n’ait été dû qu’à un marché baissier apparaissent. »

L’enquête mensuelle du cabinet ADP publiée mercredi a montré que le secteur privé aux Etats-Unis avait créé moins d’emplois qu’attendu, soit 132.000 alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 288.000.

Le rapport sur l’emploi, le chômage et les salaires du département américain du Travail sera, lui, publié vendredi. Le consensus prévoit 300.000 emplois non-agricoles créés après 528.000 en juillet.

Un ralentissement du marché du travail pourrait inciter la Réserve fédérale américaine à freiner le rythme de son resserrement monétaire, alors que les traders tablent sur une hausse de 75 points de base des taux de la Fed ce mois-ci après une augmentation de 225 points du coût du crédit depuis mars.

Aux valeurs, Snap a progressé après avoir annoncé qu’il licencierait 20% de ses employés, restructurerait son activité publicitaire et mettrait fin à certains de ses projets afin d’améliorer ses ventes.

La chaîne de magasins d’articles de maison Bed Bath & Beyond, dont l’activité est en difficulté a terminé en baisse

Le secteur de la technologie était en repli, notamment les semiconducteurs , après les prévisions en demi-teinte de Seagateet HP .

* Le rappel de la séance en Europe: [.EUFR]

* A SUIVRE JEUDI:

(version française Camille Raynaud)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI7U110-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS