Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Wall Street termine dans le rouge en attendant la Fed

(Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse lundi pour la dernière séance du mois d’octobre, au cours duquel le Dow Jones a enregistré sa plus forte progression en pourcentage en 46 ans, les investisseurs focalisant leur attention sur la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi et mercredi.

L’indice Dow Jones a cédé 0,39%, ou -128,85 points, à 32.732,95 points.Le Standard & Poor’s 500, plus large, a perdu 29,08 points, soit 0,75% à 3.871,98 points.Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 114,31 points (-1,03%) à 10.988,146.

La banque centrale américaine devrait augmenter les taux d’intérêt de 75 points de base mercredi, à l’issue de sa réunion de deux jours, mais les investisseurs seront à l’affût de tout indice indiquant qu’elle pourrait envisager une décélération des hausses de taux d’intérêt à l’avenir.

L’espoir que la Fed mette fin à sa politique agressive de relèvement des taux d’intérêt a stimulé les actions ces dernières semaines, le S&P 500 ayant enregistré un gain de près de 9% au cours des deux dernières semaines. Le Dow Jones a réalisé en octobre sa plus forte hausse mensuelle en pourcentage depuis janvier 1976.

« Nous avons eu un mouvement profond sur le marché la semaine dernière à la hausse (…) il est donc certainement logique que nous devions faire marche arrière aujourd’hui », a déclaré Eric Diton, président et directeur général de The Wealth Alliance à Boca Raton, en Floride.

« Nous allons attendre et voir, et peut-être que la réunion de la Fed nous donnera une direction. Le mois de novembre est un fait accompli ; les 75 points de base sont intégrés. Leur objectif n’est pas de surprendre les marchés ».

Au valeurs, Apple a reculé de 1,54% alors que la production d’iPhone pourrait chuter de 30% le mois prochain dans l’une de ses plus grandes usines en Chine.

Les valeurs de croissance telles qu’Amazon.com et Alphabet, propriétaire de Google, qui ont subi des pressions dans un contexte de hausse des taux, étaient également en baisse de 0,93% et 1,84%, respectivement.

La quasi-totalité des 11 secteurs du S&P 500 sont en repli, la technologie et les services de communication en tête, tandis que l’énergie a progressé avant les déclaration lundi du président américain Joe Biden sur les profits des pétroliers.

* Le rappel de la séance en Europe: [.EUFR]

* A SUIVRE (demain/jour) :

(Rédigé par Kate Entringer)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI9U0TB-BASEIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS