Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Attaque mortelle d’un fourgon pénitentiaire en France : Mohamed Amra est en fuite

Un fourgon pénitentiaire transportant le détenu Mohamed Amra a été attaqué par des hommes lourdement armés mardi 14 mai au matin. Au moins deux agents sont morts et trois autres sont grièvement blessés.
Deux agents de l’administration pénitentiaire ont été tués et trois autres grièvement blessés mardi en fin de matinée au péage d’Incarville (Eure) lors de l’attaque, par plusieurs hommes lourdement armés, d’un fourgon transportant un détenu, lequel a pris la fuite avec le groupe d’assaillants.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Les deux agents tués étaient âgés de 34 ans et 52 ans, a indiqué la procureure de la République de Paris lors d’une conférence de presse organisée dans la soirée. Le pronostic vital de l’un des agents blessés est engagé.

Selon les premières constatations, il est probable que « certains agents ont pu faire usage de leur arme de service », a dit Laure Beccuau.

Deux véhicules utilisés lors de l’attaque, dont l’un avait été volé quelques jours plus tôt, ont été retrouvés brûlés à Houteville et à Gauville-le-Campagne, a-t-elle fait savoir par ailleurs.

L’homme qui s’est évadé, Mohamed Amra, né en mars 1994, n’était pas un « détenu particulièrement signalé », avait déclaré plus tôt dans la journée la procureure dans un communiqué.

Mohamed Amra, surnommé « La Mouche », était emprisonné à la maison d’arrêt d’Evreux pour vol avec effraction et association de malfaiteurs. Il est par ailleurs mis en examen à Marseille pour enlèvement et séquestration ayant entraîné la mort.

L’attaque a eu lieu sur le trajet qui ramenait Mohamed Amra à la maison d’arrêt d’Evreux après un interrogatoire par le juge d’instruction de Rouen.

En début d’après-midi, le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a déclaré devant des journalistes que « tout, absolument tout, sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble ».

« Ce sont des gens pour qui la vie ne pèse rien. Ils seront interpellés, jugés et châtiés à la hauteur du crime qu’ils ont commis », a-t-il ajouté.

« La scène est révélatrice de l’extrême violence dont se sont rendus coupables les criminels recherchés », a déclaré Laure Beccuau au cours de sa conférence de presse.

La JUNALCO (Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée) s’est saisie de l’enquête, a-t-elle indiqué par ailleurs.

Plusieurs centaines de policiers et gendarmes sont mobilisés pour retrouver les assaillants et le détenu dans le cadre du plan « Épervier », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur le réseau social X.

Les députés, réunis à l’Assemblée nationale pour la séance de questions au gouvernement, ont observé une minute de silence à la mémoire les victimes de l’attaque. Le Premier ministre Gabriel Attal a promis que « tout sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime abject ».

Dans un message sur le réseau social X, le président Emmanuel Macron a déclaré que cette attaque constituait « un choc pour nous tous ».

(Rédité par Kate Entringer, édité par Jean-Stéphane Brosse, Tangi Salaün et Jean Terzian)

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS