Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Kosovo: Macron pointe la responsabilité des autorités kosovares dans le regain de tensions

PARIS (Reuters) – Le président français Emmanuel Macron a mis en avant mercredi la responsabilité des autorités kosovares dans le regain de tensions observé au Kosovo, où des affrontements ont eu lieu lundi entre manifestants serbes et troupes de l’Otan.

« Très clairement, il y a une responsabilité des autorités kosovares dans la situation actuelle et un non-respect d’un accord qui était pourtant important et qui avait été scellé il y a juste quelques semaines », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse commune à Bratislava avec la présidente slovaque, Zuzana Caputova.

La Serbie et le Kosovo ont conclu en mars un accord en vue de la mise oeuvre du plan visant à la normalisation de leurs relations soutenu par l’Union européenne (UE).

Mais les tensions se sont amplifiées après l’entrée en fonction de maires d’origine albanaise dans des régions du nord du Kosovo majoritairement peuplées de Serbes qui avaient décidé de boycotter les élections.

« Nous avons très clairement signifié aux autorités kosovares que c’était une erreur de procéder à ces élections dans le cadre qui était celui-ci (…) d’une quasi-non-participation (des Serbes, NDLR) », a poursuivi Emmanuel Macron.

« Je souhaite que nous puissions, demain [jeudi], en marge de la communauté politique européenne avec le chancelier Scholz (…) voir ensemble et la présidente kosovare et le président serbe », a-t-il ajouté.

L’Otan, dont 4.000 soldats sont basés au Kosovo, a annoncé mardi l’envoi de 700 soldats supplémentaires pour tenter de mettre fin à la récente flambée de violences. La veille, des heurts avaient fait 30 blessés du côté des soldats italiens et hongrois de la force de l’Otan déployée au Kosovo (KFOR), selon l’alliance, et 52 du côté des manifestants serbes, selon le président serbe Aleksandar Vucic.

Le Kosovo a déclaré son indépendance vis-à-vis de la Serbie en 2008 avec le soutien de plusieurs pays occidentaux, dont la France, après la guerre de 1998-1999 pendant laquelle l’Otan est intervenue pour protéger le Kosovo à majorité albanaise.

(Rédigé par Bertrand Boucey et Zhifan Liu, édité par Blandine Hénault)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJ4U0FG-BASEIMAGE

Besoin de 10 000 partenaires mensuels pour Chrétiens TV
Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS