Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le britannique Revolut valorisé à 33 milliards de dollars après une levée de fonds

par Lawrence White

LONDRES, (Reuters) – Revolut, le groupe britannique de technologie financière, a levé environ 800 millions de dollars (676 millions d’euros) lors d’une nouvelle levée de fond menée par Vision Fund II, le fonds du conglomérat japonais SoftBank et Tiger Global Management, ce qui porte sa valorisation à environ 33 milliards de dollars (28 milliards d’euros).

Revolut avait été valorisé à 5,5 milliards de dollars (4,6 milliards d’euros) lors d’une première levée de fond de 500 millions d’euros organisée en février 2020. Plusieurs médias avaient rapporté que le groupe britannique visait une valorisation d’environ 20 milliards de dollars dès juin.

Fondée en 2015 par le développeur Vladyslav Yatsenko et par Nik Storonsky, un ancien trader de Crédit Suisse, Revolut propose des services financiers – changes, négociations d’actions, cryptomonnaies – à un tarif beaucoup plus faible que les banques traditionnelles.

Le groupe n’a cependant pas encore réussi à traduire cette croissance rapide en rentabilité, ses pertes annuelles ayant doublé au cours du dernier exercice financier en raison d’investissements dans le contrôle des risques.

Ces dernières années, Revolut a accéléré son expansion internationale, en s’implantant notamment aux États-Unis, en Australie et au Japon.

Cet argent frais servira principalement à financer le développement de nouveaux produits et les stratégies marketing dans les pays où Revolut se développe, en particulier les États-Unis et l’Inde, a déclaré Mikko Salovaara, le directeur financier du groupe.

La levée de fonds n’affectera pas le calendrier d’une éventuelle cotation de Revolut, a-t-il ajouté.

« Nous pensons qu’à terme, nous serons une société cotée, mais nous n’avons aucun projet immédiat de cotation en bourse », a-t-il précisé.

La levée de fond a été soutenue par le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, qui souhaite développer le secteur des technologies financières afin de contribuer à ce que le secteur financier reste compétitif après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Cette opération fait de Revolut la plus importante « fintech » de Grande-Bretagne.

(Reportage Lawrence White, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)

tagreuters.com2021binary_LYNXMPEH6E0TW-FILEDIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS