Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Les combats entre Israël et le Hamas font rage au nord et au sud de Gaza

(Coquille dans le titre)

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

par Nidal al-Mughrabi

LE CAIRE (Reuters) – Les affrontements entre l’armée israélienne et les combattants du Hamas et d’autres groupes palestiniens se sont intensifiés dans la nuit de mardi à mercredi à un niveau qui n’avait plus été vu depuis des mois aussi bien dans le nord que dans le sud de la bande de Gaza, ont déclaré les deux camps.

Les chars israéliens ont pénétré dans les ruelles étroites du centre de Jabalia, quartier autrefois densément peuplé au nord-est de la ville de Gaza, où ils se heurtent à une forte résistance.

Selon des habitants, plusieurs bâtiments ont été détruits dans des zones dont l’armée israélienne s’était jusqu’à présent tenue à l’écart.

Le Djihad islamique, qui combat au côté du Hamas, a affirmé que ses combattants avaient tué et blessé plusieurs soldats israéliens dans la partie orientale de Jabalia, à l’origine le plus grand des huit camps de réfugiés construits à Gaza après la guerre israélo-arabe de 1948.

« Les envahisseurs bombardent les maisons avec des habitants à l’intérieur. Nous savons que de nombreuses familles sont piégées dans leurs maisons », a déclaré Abou Djihad, un habitant de Jabalia qui n’a pas voulu donner son vrai nom par crainte de représailles, contacté via un service de messagerie.

L’armée israélienne a confirmé avoir lancé une opération contre des groupes « terroristes » dans le centre de Jabalia, affirmant avoir éliminé « un grand nombre » d’entre eux.

LE CALVAIRE DES CIVILS À RAFAH

Selon Tsahal, cette opération a notamment été lancée après des tirs de roquettes qui ont visé la ville israélienne de Sdérot mardi.

Les service de secours et le ministère de la santé de Gaza ont dit que leurs équipes n’étaient pas mesure d’atteindre les zones où l’armée israélienne opère pour venir en aide aux blessés.

À l’extrémité sud de la bande de Gaza, où plus d’un million de Palestiniens ont trouvé refuge, l’armée israélienne poursuit ses opérations dans des quartiers de l’est et du sud-est de la ville de Rafah.

Selon des habitants, les chars tentent d’avancer vers le centre de Rafah mais ils se heurtent là aussi à une résistance acharnée.

Israël a dit avoir pris d’assaut un centre d’entraînement du Hamas dans l’est de Rafah et avoir éliminé des combattants du Hamas au cours de combats rapprochés.

Tsahal a fait état de la mort d’un de ses soldats mardi dans ce secteur, le premier depuis le début de l’opération terrestre à Rafah selon la chaîne publique israélienne Kan.

Israël a ordonné aux civils d’évacuer certaines parties de Rafah, et l’UNRWA, la principale agence d’aide des Nations unies à Gaza, estime que quelque 450.000 personnes ont quitté la ville depuis le 6 mai.

Ces déplacés internes, dont beaucoup avaient déjà fui d’autres zones de combat, s’entassent désormais dans des secteurs totalement dépourvus d’infrastructures adaptées, comme la zone côtière d’Al Mawasi, rappellent les agences de l’Onu qui leur viennent en aide.

(Nidal al-Mughrabi au Caire, avec Henriette Chacar, Clauda Tanios et Ari Rabinovitch; version française Tangi Salaün, édité par Kate Entringer)

tagreuters.com2024binary_LYNXMPEK4E0EH-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS