Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Un groupe de 28 bébés prématurés évacués de Gaza vers l’Egypte

LE CAIRE (Reuters) -Un groupe de 28 bébés prématurés, qui ont été évacués du principal hôpital de la bande de Gaza, ont traversé la frontière égyptienne lundi pour y recevoir des soins médicaux, selon des images en direct et un médecin palestinien.

Les nouveau-nés se trouvaient à l’hôpital Al Chifa dans la ville de Gaza, où plusieurs autres bébés sont morts en raison des difficultés de soins provoquées notamment par des coupures de courant.

Sur des images en direct diffusées par la chaîne Al Qahera, on aperçoit du personnel médical sortant avec précaution de minuscules bébés de l’intérieur d’une ambulance pour les placer dans des incubateurs mobiles, qui sont ensuite déplacés vers d’autres ambulances.

Les nourrissons, qui font partie des 31 bébés emmenés dimanche dans un hôpital de Rafah, dans le sud de Gaza, afin que leur état puisse être stabilisé avant leur transfert vers l’Égypte, ne portaient que des couches et de petits bonnets verts.

« Les bébés (…) étaient dans un état catastrophique lorsqu’ils sont arrivés ici », a déclaré le docteur Mohamed Salama, responsable de l’unité néonatale de l’hôpital Al Helal Al Emairati de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Parmi les 28 bébés qui ont traversé la frontière égyptienne, 12 ont été transportés par avion jusqu’au Caire, a annoncé sur X, anciennement Twitter, le directeur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Des évacuations limitées ont eu lieu depuis le 1er novembre par le point de passage de Rafah, le seul qui ne soit pas frontalier avec Israël, bien que les départs aient été suspendus à plusieurs reprises en raison des bombardements du côté de Gaza.

Jusqu’à présent, plus de 6.700 ressortissants étrangers et leurs proches ont été évacués, selon le service d’information de l’État égyptien.

Plus de 230 personnes, dont des civils blessés dans le conflit, ont été évacuées pour recevoir des soins médicaux, tandis que certains patients atteints de cancer ont été transportés par avion hors d’Égypte pour recevoir un traitement spécialisé.

(Reportage Nayera Abdallah et Clauda Tanios, rédigé par Aidan Lewis et Estelle Shirbon ; Blandine Hénault et Kate Entringer pour la version française, édité par Zhifan Liu)

tagreuters.com2023binary_LYNXMPEJAJ0DK-FILEDIMAGE

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS