Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Villeroy (BdF): La France connaîtra un net ralentissement en 2023

PARIS (Reuters) – La France devrait connaître un net ralentissement en 2023 plutôt qu’une récession, a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de France dans un entretien à Ouest-France.

JE FAIS UN DON

François Villeroy de Galhau, qui est également membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, a dit ne pas voir de récession en Europe en 2022, précisant toutefois que cette possibilité n’était pas exclue en 2023.

A la question de savoir si une récession étaient envisageable en Europe en 2023, le gouverneur de la BdF a estimé: « Pas sur 2022, très clairement. Pour 2023, rien ne peut être exclu dans la période de grandes incertitudes que nous vivons, mais nous nous attendons pour la France à un net ralentissement plutôt qu’à une récession. »

La BCE, qui a procédé en juillet à un premier relèvement de ses taux, décidera la semaine prochaine des moyens supplémentaires qu’elle mettra en place pour lutter contre l’inflation « avec détermination mais de façon ordonnée et prévisible ».

Selon la première estimation publiée mercredi par l’Insee, l’inflation a légèrement ralenti en France en août grâce à une accalmie sur les prix de l’énergie.

La France est l’un des pays de l’UE dans lequel l’inflation reste la plus contenue, grâce principalement aux mesures mises en oeuvre par les pouvoirs publics pour amortir l’impact de l’envolée des prix de l’énergie sur les ménages et les entreprises.

« Il ne peut pas y avoir de ‘quoi qu’il en coûte’: chacun doit prendre un peu sa part de l’effort, en protégeant les plus défavorisés de nos concitoyens », estime François Villeroy de Galhau.

Bien que les premiers effets des mesures déjà instaurées se fassent déjà sentir, « l’inflation se diffuse sur le reste de l’économie, y compris sur le secteur des services », a souligné le gouverneur de la BdF. « Ceci justifie notre mobilisation. »

François Villeroy de Galhau a également indiqué que la croissance française devrait être « légèrement positive » au troisième trimestre, et serait d’au moins 2,3%, ce qui correspond à la prévision de la BdF publiée en juin.

(Rédigé par Camille Raynaud, édité par Matthieu Protard)

tagreuters.com2022binary_LYNXMPEI7U0W8-BASEIMAGE

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS