Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Afrique du Sud: Le Parlement au Cap endommagé par un incendie, un suspect arrêté

Un suspect a été arrêté dimanche en lien avec l’incendie, toujours en cours, dans le Parlement sud-africain au Cap, qui a provoqué l’effondrement d’une partie du toit de l’un des bâtiments, dont un étage entier a été dévasté.

L’incendie s’est déclaré dans la matinée et les autorités ont indiqué que le système d’arrosage, qui ne fonctionnait pas, semblait avoir été trafiqué.

Les pompiers tentaient toujours dans l’après-midi de contenir l’incendie dans l’un des nombreux bâtiments qui composent le complexe du Parlement dans la capitale législative du pays.

Une personne a été arrêtée à l’intérieur du Parlement, a déclaré la ministre des Travaux publics et des infrastructures, Patricia De Lille, ajoutant que le dossier avait été confié à une unité d’élite de la police, les Hawks.

« C’est le rôle des Hawks d’enquêter sur toute attaque contre les institutions politiques », a déclaré la ministre, ajoutant qu’aucune victime n’était à déplorer.

Le Parlement a déclaré que le suspect était un homme d’une cinquantaine d’années.

La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée mais Patricia De Lille a précisé que, d’après un rapport reçu, un exercice d’incendie a été effectué juste avant la fermeture du Parlement pour les vacances de fin d’année et que tout, y compris les gicleurs, fonctionnait.

« Ce qui a été découvert ce matin, c’est que quelqu’un a fermé l’une des valves et qu’il n’y avait donc pas d’eau pour déclencher le système d’arrosage automatique », a-t-elle déclaré, ajoutant que les images de vidéosurveillance ont confirmé qu’un individu était présent dans le bâtiment dès l’aube.

Le président Cyril Ramaphosa a ajouté de son côté que les parlementaires devraient pouvoir poursuivre leurs travaux au vu de la première évaluation des dégâts.

UN FEU PARTIELLEMENT MAITRÎSÉ

Les bâtiments les plus anciens du complexe du Parlement ont été édifiés en 1884. L’Assemblée nationale, la chambre basse du parlement sud-africain, siège dans ce qui est surnommé la « nouvelle aile », alors que la chambre haute, le Conseil national des provinces, siège dans l’aile d’origine.

« Le feu a été contenu dans l’aile d’origine. Les pompiers essaient pour l’instant de maîtriser l’incendie dans la nouvelle aile, où le feu a touché l’Assemblée nationale », a déclaré le Parlement dans un communiqué.

Jean-Pierre Smith, un responsable de la municipalité du Cap en charge de la sécurité, a précisé qu’une partie du toit du bâtiment ancien s’était effondrée et que le feu avait dévasté le troisième étage.

Il a précisé que l’alarme incendie du Parlement ne s’était pas déclenchée avant l’arrivée des pompiers sur le site.

Dans l’après-midi, les dégagements de fumée visibles au-dessus d’un des nombreux bâtiments de l’enceinte du Parlement avaient diminué mais le chef des services d’incendie de la ville du Cap, Jermaine Carelse, a indiqué que le feu était toujours actif et qu’il se concentrait désormais sur le premier et le troisième étage.

Cet incendie, qui s’est déclaré un peu avant 06h00 du matin, est le deuxième touchant le Parlement en moins d’un an: en mars, un premier avait été déclenché par un défaut de l’installation électrique.

La présidente de l’Assemblée nationale, Nosiviwe Mapisa-Nqakula, a déclaré que le discours du président sur l’état de la nation devant le Parement aurait lieu comme prévu le 10 février mais qu’un autre site devrait être choisi.

(Reportage Shafiek Tassiem et Wendell Roelf au Cap et Nqobile Dludla à Johannesburg, avec Jahnavi Nidumolu à Bangalore, version française Marc Angrand et Laetitia Volga)

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS