Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La crise d’électricité continue de miner la croissance économique du pays selon le Président de la République

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa l’a déclaré hier dimanche lors de l’Agora du conseil exécutif national de l’ANC.

JE FAIS UN DON

« Les délestages portent préjudice aux entreprises, perturbent les ménages, compromettent la fourniture de services sociaux et affectent la sécurité et le bien-être de la population », a fait remarquer M. Ramaphosa, également président du parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC).

« Résoudre la crise énergétique et mettre fin aux délestages est l’un de nos défis les plus immédiats et les plus urgents », a-t-il indiqué.

En raison des délestages, les entreprises hésitent à investir, la productivité est freinée, la croissance économique ne peut être soutenue et les emplois ne peuvent être créés à l’échelle nécessaire, a poursuivi M. Ramaphosa.

Le président a rappelé avoir signé des accords avec des producteurs d’énergie indépendants pour 26 projets d’énergie renouvelable, qui généreront environ 2.800 mégawatts (MW) d’électricité ; ils négocient également pour importer 1.000 MW des pays voisins.

Certaines des centrales électriques qui arrivent en fin de leur vie seront réorientées du charbon vers les énergies renouvelables, a-t-il ajouté.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS