Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Un Français parmi les victimes de l’attaque au Bénin

Un Français figure au nombre des six victimes de l’attaque, imputée à des djihadistes présumés, survenue mardi dans le nord du Bénin dans un parc naturel transfrontalier géré par le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, ont annoncé les autorités.

L’identité de cet homme n’a pas été rendue publique mais le Parquet national antiterroriste (Pnat) français a annoncé jeudi dans un communiqué l’ouverture d’une enquête « après avoir été informé du décès d’un ressortissant français âgé de 50 ans (…) dans le parc W situé dans le nord du Bénin ».

De sources au fait du dossier, on précise qu’il s’agit d’un ancien militaire qui formait les gardes forestiers du parc géré par l’ONG sud-africaine de défense de l’environnement African Parks.

Le volant français de l’enquête a été confié à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), précise le Pnat dans son communiqué.

L’embuscade de mardi, qui a visé une équipe de gardes forestiers en patrouille dans ce parc, est la dernière en date d’une série de raids transfrontaliers menés depuis décembre dans le nord du Bénin, où s’est étendue la zone d’action de groupes islamistes liés à Al Qaïda ou à l’organisation Etat islamique en provenance du Burkina Faso et du Niger.

African Parks avait fait état mercredi d’un bilan de six morts, dont un soldat et cinq gardes forestiers, ainsi que de dix blessés.

Les récentes attaques survenues au Bénin, au Togo et en Côte d’Ivoire illustrent l’expansion de l’insurrection islamiste au-delà des pays enclavés du Sahel où elle opère depuis une dizaine d’années vers les pays d’Afrique occidentale bordant le golfe de Guinée.

Le gouvernement béninois devait se réunir ce jeudi lors d’un conseil des ministres convoqué en urgence afin de discuter de cette flambée de violence.

(Reportage Aaron Ross et David Lewis, rédigé par Cooper Inveen ; version française Sophie Louet, Myriam Rivet et Tangi Salaün, édité par Bertrand Boucey)

VOUS AIMEZ NOUS LIRE ? SOUTENEZ-NOUS !
Face à des enjeux sociétaux devenus essentiels (la polarisation extrême de tout débat, les risques communautaristes et la guerre jusqu’à nos portes, les questions éthiques et anthropologiques qui vont déterminer le devenir de notre civilisation …) la mission du Journal Chrétien est plus que jamais impérieuse. 
Chaque don que vous nous faites contribue à renforcer notre capacité à partager la lumière de la foi chrétienne en offrant une source d'inspiration et d'espoir à ceux qui en ont le plus besoin.
Nombre de nos donateurs ont dû réduire leur soutien du fait de leur situation économique : nous avons vraiment besoin de l’aide de tous ceux qui le peuventpour continuer notre mission.
Grâce à votre précieuse aide, le Journal Chrétien délivre une information solide et vérifiée, propose des débats sur des sujets de fond, contribue à la formation de chrétiens souvent fragiles, propose des enseignements bibliques édifiants et donne à voir les merveilles de Dieu dans la vie des hommes et des femmes, pour nourrir cette espérance qui nous fait vivre et agir.
Merci infiniment pour votre générosité et votre fidélité. Ensemble, nous faisons une réelle différence dans la vie de nombreux chrétiens, en semant les graines de l’espérance et de la foi.
Avec toute notre gratitude,
L'équipe du Journal Chrétien

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS