Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Mayo Tsanaga – Des milliers de personnes ont fui leur terroir depuis juillet 2022

Depuis 2013, les populations de l’Extrême-Nord du Cameroun subissent les assauts macabres de Boko Haram et, plus récemment, de la Province ouest-africaine de l’État Islamique, en anglais Islamic State’s West Africa Province (ISWAP).  Dieu seul connaît le nombre exact de victimes directes et collatérales. Les localités désertées partiellement ou entièrement le long de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria sont une indication claire de la terreur qui s’est installée dans les cœurs des victimes si durement frappées. 

JE FAIS UN DON

Le département du Mayo Tsanaga a été particulièrement touché. C’est par milliers que les autochtones ont abandonné leurs villages pour se réfugier au Nigeria ou dans d’autres villes du Cameroun. Un récent rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) mentionne qu’environ 7.000 personnes ont fui l’insécurité dans ce département depuis six mois, plus précisément depuis juillet 2022.  L’on peut donc imaginer la nature du désastre humain si l’on projette ce nombre sur pratiquement une dizaine d’années. Tout en saluant les efforts louables déployés par le gouvernement et les organisations internationales ou nationales, nous lançons un cri d’alarme en faveur des populations du Mayo Tsanaga et de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Prof. Moussa Bongoyok

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS