Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Une dizaine de femmes et d’enfants enlevés par Boko-Haram dans la région de l’Extrême-Nord

Une dizaine de femmes et d’enfants originaires des localités de Limani et Narki , cantons de la commune de Mora, département du Mayo-Sava dans l’Extrême-Nord du pays, ont été enlevé ce matin par les éléments de la secte terroriste et islamiste Boko-Haram ont rapporté plusieurs sources.

Les victimes à majorité des femmes et des enfants étaient en train de ceuillir des mangues dans la localité nigériane voisine de Tarmoa, lorsqu’ils ont été surpris par les éléments de Boko-Haram précisent les mêmes sources.

Le rapt qui n’a pas encore été revendiqué serait d’après plusieurs témoins l’œuvre de la faction de la secte baptisée JAS, coutumière de ce type d’opération dans ses localités frontalières avec le Nigéria.

Ces enlèvements sont d’après l’Institut pour les études et la sécurité d’Afrique du Sud ( ISS) motivés par le  » gain économique » et leurs modes opératoires sont presque identiques.

 » Des groupes armés d’environs quatre à dix personnes prennent d’assaut les maisons en tirant parfois en l’air pour que les résidents ne résistent pas » , expliqué Remadji Hoinathy, chercheur à l’ ISS en Afrique du Sud.

Les commentaires sont fermés.