Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le président kényan William Ruto invite les pays développés à aider l’Afrique à relever les défis climatiques

Le Nord industriel doit honorer son engagement à fournir les capitaux et les technologies nécessaires pour aider les pays africains à faire face aux urgences climatiques en cours, a appelé samedi le président kényan William Ruto.

JE FAIS UN DON

Lors de son discours à l’occasion du « 2023 Ibrahim Governance Weekend » qui se déroule actuellement à Nairobi, la capitale du Kenya, M. Ruto a souligné que les nations développées ont l’obligation morale d’assurer la justice climatique en Afrique, où l’augmentation des températures atmosphériques a fait des ravages sur les éco-systèmes et les moyens de subsistance.

« L’Afrique mérite d’être indemnisée pour les pertes que le changement climatique a causées à nos économies. Nous devrions être aidés à redéfinir la croissance verte », a dit M. Ruto, ajoutant que le Kenya accueillera le Sommet africain sur le climat du 4 au 6 septembre.

M. Ruto, qui préside le Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique, s’est engagé à utiliser sa position pour faire pression en faveur des investissements nécessaires pour accélérer la transition du continent vers un avenir vert et résilient.

M. Ruto a dit qu’en dépit d’une contribution de moins de 4% aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, l’Afrique supporte le plus grand nombre de catastrophes climatiques, notamment les sécheresses, les cyclones et les incendies de forêt.

Il a exhorté les organismes de prêt multilatéraux à élaborer des programmes de financement de la lutte contre le changement climatique adaptés au continent africain, où il est urgent d’aider les communautés locales à faire face à ce phénomène.

M. Ruto a fait observer que l’énorme potentiel de l’Afrique en matière d’énergies renouvelables offre la possibilité de décarboner les économies du continent tout en créant des emplois verts pour les jeunes. La restructuration des marchés du carbone en Afrique doit être associée à des interventions basées sur la nature, afin d’accélérer la réalisation d’une ambition zéro carbone sur un continent qui compte plusieurs points chauds de changement climatique, notamment le Sahel et la Corne de l’Afrique.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS