Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Côte d’Ivoire veut faire de l’industrie le moteur de son économie ( Min du comm ivoirien)

Le ministre ivoirien du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrassouba a exprimé mercredi à Abidjan la volonté de son pays de faire de l’industrie le moteur de l’économie nationale.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

M. Diarrassouba qui intervenait à l’occasion du lancement du programme Diversification, accélération industrielle, compétitivité et emploi (DAICE) dans le cadre du Projet d’appui au renforcement et à la compétitivité du secteur industriel, a salué l’accompagnement de la Banque africaine de développement (BAD) dans l’industrialisation de la Côte d’Ivoire.

« Les actions de la BAD au profit de la Côte d’Ivoire permettront de repositionner notre pays parmi les pays les plus industrialisés », a estimé M. Diarrassouba.

Le ministre a déclaré que le projet a été élaboré pour apporter un appui aux entreprises dans le cadre de l’amélioration de leur compétitivité.

« Pour permettre au secteur industriel de jouer pleinement son rôle de levier de la croissance, le gouvernement a entrepris plusieurs réformes structurelles et sectorielles. Il s’agit de créer un cadre incitatif cohérent et propice aux affaires dans notre pays et de soutenir le développement de ce secteur qui compte pour près de 25% du produit intérieur brut », a-t-il rappelé.

Le programme DAICE est financé par la BAD à hauteur de 165 millions d’euros, soit 116,16 milliards de francs CFA pour soutenir le gouvernement ivoirien à aller plus loin dans la diversification économique, l’accélération de l’industrialisation et la création d’emplois.

Le DAICE permettra de renforcer la compétitivité de l’économie nationale en s’appuyant sur le développement des chaînes de valeur dans les secteurs économiques prioritaires, en vue de consolider leur position au niveau du marché de la sous-région et sur le marché commun africain de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) constitué de 1,3 milliard de consommateurs.

Avec Salomon Albert Ntap

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS