Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Le bilan du bombardement du camp des déplacés au Nord Kivu s’alourdit à 35 morts ( RDC)

Le bilan s’est alourdi à 35 morts et 37 blessés dans le récent bombardement sur plusieurs sites de déplacés internes dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont déclaré jeudi les autorités. locales.

JE FAIS UN DON MAINTENANT!

Au moins cinq roquettes sont tombées vendredi dernier dans et autour de quatre sites de personnes déplacées dans les quartiers périphériques de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu (est). Lors d’une réunion d’urgence convoquée jeudi à Goma par le gouverneur militaire de la province, le gouvernement provincial a décidé d’organiser samedi les obsèques pour les victimes de la tragédie.

Selon un communiqué publié par l’OCHA, le risque de nouvelles explosions d’obus « n’est pas à exclure », avec l’un des obus tombés restant encore non explosés au sol, et l’escalade des hostilités qui ont lieu aux environs des camps de déplacés. « Plusieurs personnes déplacées dans les sites sur l’axe Goma-Sake sont ainsi exposées à des risques élevés d’insécurité », a alerté l’OCHA, notant que l’accès humanitaire risquait de « se restreindre davantage » avec la persistance des combats.

Le gouvernement de la RDC a attribué ces attaques aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23), qui se sont engagés dans des combats contre l’armée de la RDC et ont pris le contrôle des territoires de la province du Nord-Kivu.

Avec Salomon Albert Ntap.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS