Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Maroc: Course contre la montre pour sauver un petit garçon tombé dans un puits

Les secouristes marocains ont pu se rapprocher vendredi du petit Rayan, un garçon de cinq ans coincé au fond d’un puits depuis trois jours, lors d’une opération délicate d’excavation.

JE FAIS UN DON

L’enfant est tombé accidentellement mardi au fond d’un puits asséché de 32 mètres de profondeur, à Chefchaouen, dans le nord du Maroc, près de la maison familiale, alors que son père effectuait des travaux.

« Rayan » serait toujours en vie, selon un sauveteur cité vendredi par la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) marocaine.

Le puits offre un diamètre de 45 cm qui se rétrécit à mesure que l’on s’approche du fond, ce qui rend très difficiles les opérations de secours, objet d’une attention médiatique constante.

Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit avec des bulldozers pour creuser une brèche dans la colline située à côté du puits.

Une fois arrivés à la même profondeur que le puits, les sauveteurs creuseront une galerie horizontale pour atteindre Rayan, a déclaré un témoin à Reuters.

« Nous préparons l’étape de sauvetage la plus critique et la plus compliquée… nous devrons creuser horizontalement de trois à cinq mètres, » a déclaré vendredi un membre de l’équipe de sauvetage aux médias locaux.

« Mais pour ce faire, nous devons stabiliser la terre et écarter tout risque de glissement de terrain. Nous allons déployer une équipe de secours et nous ne pouvons pas mettre leur vie en danger, » a-t-il précisé.

Un hélicoptère se tient prêt pour transporter Rayan à l’hôpital le plus proche une fois libéré.

Le sort du garçonnet – auquel de l’eau et de la nourriture ont été données, sans qu’on sache s’il a pu s’alimenter – tient le Maroc en haleine.

« Je demande aux Marocains de prier pour que mon fils revienne sain et sauf », a déclaré, désemparée, la mère de Rayan dans des images diffusées par les médias locaux.

(Reportage Ahmed Eljechtimi; version française Dina Kartit, édité par Sophie Louet)

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS