Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

Canada: Des manifestants hostiles aux mesures sanitaires paralysent Ottawa

Chrétiens TV

Des manifestants ont paralysé le centre-ville de la capitale fédérale canadienne, agitant des drapeaux confédérés ou nazis et réclamant pour certains la chute du gouvernement.

Les manifestations d’opposants aux mesures sanitaires liées à l’épidémie de COVID-19 sont entrées dans leur 10e jour dimanche à Ottawa, où le maire a jugé que la situation était « hors de contrôle » et proclamé l’état d’urgence.

Le mouvement de grogne baptisé « convoi de la liberté » a commencé chez des chauffeurs-routiers transfrontaliers hostiles à la vaccination avant de s’étendre à des opposants à la politique du gouvernement de Justin Trudeau.

« Le ‘convoi’ peut ne pas être d’accord, mais il n’est pas au-dessus de la loi et il devrait y avoir une solution pacifique à ce problème le plus rapidement possible », a déclaré le ministre canadien de la Sécurité publique, Marco Mendicino, à la chaîne de télévision CBC.

« La situation à ce stade est complètement hors de contrôle parce que les personnes qui manifestent sont aux commandes », a estimé pour sa part le maire d’Ottawa, Jim Watson, sur une radio locale. « Ils ont beaucoup plus de monde que nous n’avons de policiers. »

Dans un communiqué, il a annoncé la proclamation de l’état d’urgence sans donner de détails sur les mesures qu’il comptait prendre.

Justin Trudeau, qui est à l’isolement après avoir été testé positif au COVID-19, a exclu tout recours à l’armée pour disperser les manifestants. Pour des raisons de sécurité, le Premier ministre et sa famille ont quitté leur maison du centre-ville le week-end dernier pour une destination tenue secrète.

Aux yeux du Premier ministre, le « convoi » représente une « petite minorité marginale » qui ne saurait intimider le gouvernement. Environ 90% des camionneurs transfrontaliers du Canada et près de 79% de la population ont reçu deux doses de vaccins contre le COVID-19.

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS