Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Vous aimez nous lire?

Soutenez-nous !

La Corée du Nord accuse les États-Unis du blocage des pourparlers nucléaires bilatéraux

Kim Jong-Un, dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC – Corée du Nord), a accusé les États-Unis d’être responsables de l’impasse dans laquelle se trouvent les pourparlers nucléaires bilatéraux, a rapporté mercredi l’Agence KCNA.
Lors de la 5ème session plénière du septième Comité central du Parti des travailleurs de Corée (PTC) qui s’est tenue mardi, Kim Jong-Un a déclaré que plus les États-Unis joueraient la montre et feraient preuve d’hésitation dans le règlement des relations entre la RPDC et les États-Unis, plus celui-ci tomberait dans une impasse.
Dans son rapport, Kim Jong-Un a imputé à Washington les difficultés actuelles rencontrées par son pays, affirmant qu’au cours des sept dernières décennies les États-Unis « ont imposé à la RPDC les sanctions les plus brutales et inhumaines,en posant une menace nucléaire persistante », alors que l’actuelle situation dans la péninsule coréenne « devient plus dangereuse et atteint une phase critique ».
Notant que Pyongyang a pris des mesures pour renforcer la confiance dans les relations bilatérales, y compris l’arrêt des essais nucléaires et la fermeture d’un terrain de test, Kim Jong-Un a condamné Washington pour avoir mené des dizaines d’exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud et menacé Pyongyang par la livraison à Séoul d’équipements de guerre ultra-modernes.
« Il n’y a plus de raison pour que nous respectons unilatéralement cet engagement », a observé Kim Jong-Un, ajoutant que « le monde sera témoin d’une nouvelle arme stratégique qui sera possédée par la RPDC dans un proche avenir », sans donner davantage de détails dans cet aspect.
« Si les États-Unis persistent dans leur politique hostile à la RPDC, il n’y aura jamais de dénucléarisation dans la péninsule coréenne et la RPDC développera régulièrement les armes nécessaires à la sécurité d’État, jusqu’à ce que les États-Unis abandonnent leur politique hostile à la RPDC et qu’un mécanisme de maintien de la paix durable soit construit’, a-t-il conclu.

Chrétiens TV

Les commentaires sont fermés.

LES ARTICLES LES PLUS LUS